in

le Ghana vient à bout de la Corée du Sud au terme d’un match complètement fou

le Ghana vient à bout de la Corée du Sud au terme d'un match complètement fou


Publié le : Modifié le :

Au terme d’un match riche en rebondissements, le Ghana a battu la Corée du Sud (3-2), à l’Education City Stadium de Doha, et se relance pour une qualification en huitièmes de finale. Malgré leur courage et leur détermination, les Guerriers Taeguk ont laissé passer leur chance et joueront leur avenir contre le Portugal.

La Corée du Sud a entamé le match en partant à l’assaut du but ghanéen, s’offrant même une première incursion au terme d’une contre-attaque dangereuse à la troisième minute. Un avertissement sans conséquence pour les Black Stars, un peu secoués par l’entame de match dynamique de leurs adversaires, guidés par l’intenable Son Heung-min, la star de l’équipe.

Avec ses coéquipiers, Son Heung-min sème à plusieurs reprises le chaos dans la défense ghanéenne, prise à la gorge et qui repousse tant bien que mal les vagues coréennes qui déferlent tout au long des 12 premières minutes.

Les Black Stars laissent passer l’orage et font le break

Bousculés, les Ghanéens sortent enfin la tête de l’eau au quart d’heure de jeu, le temps que les Coréens reprennent leur souffle. Une accalmie de courte de durée, les Coréens repartent de l’avant et obtiennent leur 7e corner à la 17e, sans pour autant en profiter.

Une domination sans partage mais infructueuse sanctionnée par les Ghanéens, qui ouvrent le score contre le cours du jeu, à la 24e, par le défenseur Mohammed Salisu. Ce dernier reprend victorieusement un ballon envoyé dans la surface coréenne à la suite d’un coup franc obtenu à gauche du but adverse.

Au lieu de gérer leur avance, les Ghanéens, galvanisés par leur but, en profitent pour faire le break pendant que les Coréens essaient de retrouver leurs esprits. Le deuxième but est signé Mohammed Kudus qui, à la réception d’un centre bien travaillé de Jordan Ayew au second poteau, s’élève dans la zone de but et effleure le ballon de la tête pour tromper Kim Seung-Gyu, le gardien sud-coréen.

Le scénario est cruel pour Son Heung-min et les siens, sonnés par des Ghanéens impitoyables qui se contentent de gérer leur avance jusqu’à la pause, en ne concédant qu’une seule occasion, une frappe enroulée de Jung Woo-Young qui passe au-dessus du but de Lawrence Ati Zigi.

La Corée se rebiffe… en vain

Au retour des vestiaires, malgré leur avance au score, les Ghanéens reviennent avec des intentions offensives et s’installent dans le camp coréen. Ils s’offrent la première occasion de la seconde période, avec une tentative de l’infatigable piston Tariq Lamptey, qui envoie à la 50e, depuis l’extérieur de la surface, une frappe enroulée au-dessus du but coréen.

Il faut attendre la 52e minute pour voir une réaction sud-coréenne et une première frappe cadrée de cette sélection, avec un coup de tête de Cho Gue-Sung, qui oblige Lawrence Ati Zigi à effectuer son premier arrêt du match.

Un avertissement qui redonne confiance aux Coréens, qui, au terme d’une nouvelle attaque, parviennent à revenir au score à la 58e grâce à une nouvelle tête cette fois victorieuse de Cho. Ce dernier devance le gardien ghanéen venu à sa rencontre pour couper un centre parfait de Lee Kang-In.

Cette réduction du score booste les Guerriers Taeguk qui égalisent deux minutes plus tard grâce à l’insatiable Cho Gue-Sung. Il vient catapulter une nouvelle tête rageuse, cette fois à bout portant, après avoir pris le dessus, au sens propre comme au figuré, sur la défense ghanéenne à hauteur du deuxième poteau.

Alors que la dernière demi-heure s’annonçait compliquée pour les Black Stars, Mohammed Kudus n’a pas eu le temps de douter. Le milieu de l’Ajax Amsterdam redonne l’avantage aux siens en reprenant de l’intérieur du pied un centre venu de la gauche de Gideon Mensah, manqué dans un premier temps par Inaki Williams. Il s’agit du troisième tir cadré ghanéen, une efficacité implacable.

La Corée du Sud réagit sur un coup franc direct, tiré par Lee Kang-In et qui rebondit devant Lawrence Ati Zigi, qui détourne sur sa gauche, en corner.

Loin d’être démoralisés par la tournure du match, les Coréens assiègent la défense ghanéenne.Mais cette dernière parvient à repousser in-extremis une reprise de Kim Jin-Su qui prenait la direction des filets. L’arrière gauche, laissé une nouvelle fois sans marquage, récidive à la 83e, sans cadrer cette fois.

À cinq minutes de la fin, le sélectionneur Otto Addo procède à des changements destinés à muscler sa défense, avec notamment les entrées de l’ancien Caennais Alexander Djiku et de l’ancien Rémois Abdul Rahman Baba.

Des choix pertinents alors que les Sud-Coréens refusent d’abdiquer et comptent sur les 10 minutes de temps additionnel pour revenir au score. Les Guerriers Taeguk confisquent le ballon et multiplient les centres dans la surface des Black Stars mais se heurtent toujours au mur défensif ghanéen. À la 95e, Lawrence Ati Zigi signe une parade déterminante sur une nouvelle frappe puissante et cadrée du très actif Cho Gue-Sung.

Poussés par la ferveur de leurs supporters, les Coréens jettent leurs dernières forces dans la bataille, en vain. Les Black Stars parviennent à maintenir le score et à s’offrir leur première victoire dans ce Mondial-2022. Ils joueront leur qualification lors de leur prochain match face à l’Uruguay, qui avait éliminé le Ghana en quart de finale de la Coupe du monde de 2010.

La Coupe du monde au Qatar au-delà du football :

What do you think?

Written by Rudolf

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Stephane Richard Orange Bank

Orange Bank était un cas compliqué et il le savait

Après avoir vendu "plus de 230.000" articles Camaïeu, Noz sort la collection d'hiver

Après avoir vendu « plus de 230.000 » articles Camaïeu, Noz sort la collection d’hiver