Connect with us

Un mystérieux milliardaire derrière Trump et le Brexit

Robert Mercer

Monde

Un mystérieux milliardaire derrière Trump et le Brexit

Un mystérieux milliardaire derrière Trump et le Brexit

Un mystérieux milliardaire derrière Trump et le Brexit

Selon The Guardian, Donald Trump et Nigel Farage ont un ami en commun: le milliardaire américain Robert Mercer.

Ce pionnier de la recherche en intelligence artificielle, 18e au classement Forbes des patrons de fonds d’investissement les mieux payés avec une rémunération de 150 millions de dollars en 2016, aurait utilisé une arme de propagande massive pour faire gagner ses poulains politiques.

Robert Mercer, richissime patron du hedge-fund Renaissance Technologies et copropriétaire du site américain d’extrême droite Breitbart, aurait donné un sérieux coup de pouce technologique à son ami Nigel Farage, l’ex-patron du parti indépendantiste Ukip, pour faire gagner le Brexit en juin 2016. Selon The Guardian, il aurait aussi exercé son influence sur l’élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis.

Robert Mercer est un homme discret. Ce septuagénaire est officiellement 18e au classement Forbes des patrons de fonds d’investissement les mieux payés avec une rémunération de 150 millions de dollars en 2016.

Il a misé 11 millions sur Trump
Robert Mercer, reconnu comme un programmeur de talent, est l’un des pionniers de la recherche en intelligence artificielle. Il avait fait ses premières armes dans ce domaine chez IBM dans les années 1980 avant de rejoindre en 1993 le hedge fund Renaissance Technologies, spécialisé dans l’utilisation du « big data » pour définir les stratégies d’investissement.

En 2016, alors que la campagne présidentielle bat son plein aux États-Unis, Robert Mercer est soudainement sorti de l’ombre en devenant l’un des principaux donateurs du camp républicain. Après avoir soutenu Ted Cruz, il a misé 11 millions de dollars sur Donald Trump.

Toujours selon The Guardian, Robert Mercer aurait clairement aidé ses poulains politiques, Donald Trump et Nigel Farage, à triompher sur la scène politique. Il aurait utilisé une arme de propagande massive. Il est l’actionnaire majoritaire de la société américaine d’analyse de données Cambridge Analytica.

« Likes » et habitudes technologiques
C’est une structure spécialisée dans la collecte de données sur divers réseaux sociaux, l’établissement de profils très pointus et dans les campagnes de marketing et d’influence politique. Autrement dit: elle permet de récolter des données précieuses sur les internautes grâce à l’analyse de leurs « likes » et leurs habitudes technologiques.

Profil psychométrique
Pourquoi choisir Cambridge Analytica et pas une autre structure d’analyses de données? Primo, elle possède des informations sur 220 millions d’adultes américains. Secundo, elle établit profil psychométrique de chacun, hormis les critères classiques comme l’âge ou le métier des internautes. Une technique qui permettrait, selon Alexander Nix (PDG de Cambridge Analytica), de savoir de quel bord politique est un individu, s’il est plutôt sociable, quelle est son inclinaison sexuelle ou encore s’il vient de divorcer.

More in Monde

To Top