in

TikTok : enquête ouverte pour “opérations commerciales illégales” à Taïwan

TikTok : enquête ouverte pour “opérations commerciales illégales” à Taïwan



La méfiance à l’égard de TikTok s’exporte bien. À Taïwan, les autorités suspectent l’application d’avoir créé une filiale sur le territoire en toute illégalité, rapporte l’agence Reuters, ce lundi 19 décembre 2022. Simultanément, la plateforme chinoise tente de réduire sa dépendance envers la maison mère, ByteDance.

Une filiale publicitaire ?

L’enquête concernerait des “opérations commerciales illégales”, selon le Conseil des affaires continentales de Taïwan. L’app est accusée d’avoir créé une filiale dédiée à la pub sur l’île, selon le journal local Liberty Times. Or les textes législatifs précisent qu’aucune forme de publicité ne peut être conduite par des réseaux sociaux gérés depuis le continent afin de prévenir tout espionnage ou ingérence.

“Ces dernières années, la Chine a utilisé des plateformes de vidéos courtes comme TikTok pour mener des opérations cognitives et des infiltrations contre d’autres pays. Il y a un risque élevé que le gouvernement chinois collecte les informations personnelles des utilisateurs”, pointe le Conseil des affaires continentales de Taïwan.

De son côté, TikTok précise à l’AFP que “les récents rapports suggérant que ByteDance a créé une filiale à Taïwan sont incorrects”. La plateforme n’apporte aucune précision ni élément permettant d’étayer ses propos.

TikTok tente de réduire sa dépendance chinoise

Depuis plusieurs mois, l’application chinoise est dans le viseur des régulateurs aux États-Unis comme en Europe. Les liens supposés entre ByteDance, la maison mère de TikTok, et les autorités chinoises sont ainsi régulièrement critiqués.

Pour tenter d’échapper aux sanctions, TikTok essaie de prendre ses distances avec l’empire du Milieu. Selon des informations du Wall Street Journal, la plateforme aurait transféré des cadres importants à Singapour et aux États-Unis. De même, les recrutements de personnel et d’ingénieurs en dehors de la Chine se multiplieraient, notamment au Royaume-Uni, à Singapour, aux États-Unis et sur d’autres marchés d’Asie du Sud-Est. Au total, l’app chinoise emploie plus de 20 000 personnes autour du globe.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

What do you think?

Written by Sonia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Entrepreneur startup

Hello bank! offre une bonne alternative

Star Wars 9, Top Gun 2, Jack Ryan… Les films et séries à voir en streaming cette semaine

Star Wars 9, Top Gun 2, Jack Ryan… Les films et séries à voir en streaming cette semaine