in

Les principales banques françaises terminent 2022 dans le flou

Banque domiciliation


Le rebond des établissements bancaires français comme BNP Paribas, Société Générale et Crédit Agricole n’aura pas duré longtemps. Après une année 2022 en forte baisse, le cours de leur action a stagné depuis fin novembre, voire un peu baissé – démontrant une confiance moins élevée des investisseurs dans les résultats des banques dans l’avenir. Pourtant, l’environnement économique semble opportun pour de gros profits. Avec la remontée des taux d’intérêt de la Banque centrale européenne (BCE), on aurait pu croire que les banquiers sortiraient le champagne.

En réalité, les banques ne profitent pas à 100 % de la hausse des taux et de l’inflation. Au contraire même. Chez Société Générale et dans plusieurs banques régionales du Crédit Agricole, les marges nettes d’intérêt ont baissé. La faute à des contrats d’emprunts à taux fixe vendus aux clients des banques de détail, qui ne permettent pas aux établissements de répliquer la hausse des taux qu’elles doivent payer de leur côté à la BCE.

Les profits sont d’autant plus difficiles qu’avec les taux de rémunération plus élevés dans l’épargne, les banques ne profitent pas complètement de l’inflation. Même si les avoirs sur le Livret A n’ont jamais été aussi importants, les banques doivent maintenant opérer avec un taux à 2 % plutôt qu’un taux à 0,5 %. Tant de constats qui pèsent pour les investisseurs qui ont donc remis le pied sur le frein depuis fin novembre. Dans le classement des banques systémiques, BNP Paribas a d’ailleurs reculé d’un cran.

Semaine cruciale pour les banques françaises

Cette semaine est cruciale. Du mouvement pourrait avoir lieu alors que deux rendez-vous de taille sont prévus pour la politique monétaire mondiale. La FED (banque centrale américaine) ouvrira le bal avec une rehausse des taux annoncés lors d’une réunion mercredi. La BCE suivra de près, avec des annonces jeudi prochain. Beaucoup d’investisseurs redoutent aussi que le pic d’inflation ne soit derrière nous, et qu’un ralentissement de la hausse des taux se prépare.

Au final, 2022 n’aura pas été une année de record pour les banques en Bourse. Leurs résultats trimestriels et leurs performances boursières n’avancent pas dans la même direction, tant les résultats records actuels ne sont pas destinés à se poursuivre dans l’avenir. Depuis le 1er janvier, BNP Paribas, Société Générale et Crédit Agricole ont perdu entre 17 % et 25 % de leur valeur. La correction, après une période de confinement qui a eu un effet boule de neige en Bourse, est peut-être terminée, mais désormais, il appartiendra aux banques de se tourner vers un nouveau modèle.

Sortir du gaz et du pétrole

Ce nouveau modèle comprendra aussi de sortir des investissements et des prêts dans l’hydrocarbure. La semaine dernière, Crédit Agricole a fait une annonce importante a ce sujet. D’ici 2025, elle ne financera plus de nouveaux champs pétroliers, dans le cadre de son nouveau plan “Ambitions 2025”. Pour le reste des acteurs, un calendrier de sortie du pétrole et du gaz existe. Chez BNP Paribas, il est résolu que la sortie intégrale de toute activité liée au pétrole sera effective d’ici 2037.

Quant au gaz, les banques se retrouvent coincées. La guerre en Ukraine les a particulièrement pointées du doigt, mais aujourd’hui, le constat est qu’il sera difficile de trouver une solution à court terme. “Stopper uniquement le financement des énergies fossiles permettrait de ‘verdir’ rapidement le bilan de la banque, mais pénaliserait toutes les populations encore dépendantes de ces énergies sans les accompagner dans leur propre transition”, expliquait un dirigeant du Crédit Agricole à l’Agefi.

Compte courant

Conditions : Sans condition de revenus – Cartes Welcome et Ultim

Frais annuels : 0 €  •  Dépôt initial : 300 €

Dépôt de chèques : ✔  •  Dépôt d’espèces : ✘

Carte bancaire

Coût mensuel de la carte : 0 €

Retraits zone euro : Gratuits  •  Paiements zone euro : Gratuits

Retraits en devises : 1,69%  •  Paiements en devises : Gratuits

Cartes proposées


Paiement mobile

EN VOIR +

1

Compte courant

Conditions : Sans condition de revenus

Frais annuels : 0 €  •  Dépôt initial : 10 €

Dépôt de chèques : ✔  •  Dépôt d’espèces : ✔

Carte bancaire

Coût mensuel de la carte : 0 €

Retraits zone euro : Gratuits  •  Paiements zone euro : Gratuits

Retraits en devises : Gratuits  •  Paiements en devises : Gratuits

EN VOIR +

2

Compte courant

Conditions : Sans condition de revenus

Frais annuels : 36 €  •  Dépôt initial : 150 €

Dépôt de chèques : ✔  •  Dépôt d’espèces : ✔

Carte bancaire

Coût mensuel de la carte : 0 €

Retraits zone euro : Gratuits  •  Paiements zone euro : Gratuits

Retraits en devises : 2%  •  Paiements en devises : 2%

EN VOIR +

3

What do you think?

Written by Sonia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Du soleil cet après-midi avant une nuit glaciale

Du soleil cet après-midi avant une nuit glaciale

Violences obstétricales au Sénégal : une timide libération de la parole

Violences obstétricales au Sénégal : une timide libération de la parole