in

Violences obstétricales au Sénégal : une timide libération de la parole

Violences obstétricales au Sénégal : une timide libération de la parole



La mort d’une mère et de son bébé à Louga, le 7 avril 2022, a entraîné de nombreux témoignages de mauvais traitements dans les hôpitaux.

What do you think?

Written by Sonia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Banque domiciliation

Les principales banques françaises terminent 2022 dans le flou

Le procès des attentats de Bruxelles se poursuivra comme prévu malgré le “virus qui circule”

Le procès des attentats de Bruxelles se poursuivra comme prévu malgré le “virus qui circule”