in

Le transport d’échantillons de sang par drone testé au-dessus du Léman – rts.ch

Le transport d'échantillons de sang par drone testé au-dessus du Léman - rts.ch


Transporter des échantillons sanguins par drone pourrait bientôt devenir une réalité en Suisse. Des tests sont actuellement menés au-dessus du Léman et d’autres trajets sont prévus en Suisse romande.

La mission du jour est de rallier Coppet (VD) à Cologny (GE) avec 150 échantillons sanguins en un temps record. Mais pour les coursiers qui les transportent actuellement en voiture, c’est mission impossible, d’où l’intérêt des drones, explique Dany Mercan, responsable scientifique à Unilabs, mercredi dans le 19h30. « Vous pouvez compter de toute manière plus d’une heure pour faire le trajet, là où le drone le fait en 10 minutes ».

D’ici quelques mois, des échantillons voyageront au-dessus du lac entre le laboratoire et la rive gauche genevoise, à douze kilomètres de là. Et les premiers tests menés jusqu’ici s’avèrent concluants.

Vitesse de pointe de 120 km/h

Comme l’explique Alessandre Keller, directeur général d’Unilabs, ce projet a deux enjeux. « Le premier est l’enjeu de qualité et de rapidité du diagnostic, c’est-à-dire que le patient et le médecin vont avoir le résultat beaucoup plus rapidement. Il y a aussi un enjeu environnemental, on réduit l’empreinte carbone et on réduit le trafic dans les villes ».

Complètement automatisé, le drone vole à une vitesse de pointe de 120 km/h et peut planer comme un avion. En cas d’urgence, il peut également être piloté à distance, explique Adam Klaptocz, cofondateur de RigiTech, la société qui a conçu le drone. « Si jamais il y a un truc qui se casse ou qui ne marche pas, d’autres systèmes prendront le relais. Dans le pire des cas, il y a un parachute dans le drone », ajoute-t-il mercredi dans le 19h30.

Le drone, une solution d’avenir?

Après plusieurs mois de discussions, l’Aéroport de Genève, Skyguide et l’Office fédéral de l’aviation civile ont donné leur feu vert au projet. Pour la société qui a conçu le drone, pas de doute, c’est la solution d’avenir. « Je pense que d’ici quelques années on va avoir peut-être même des dizaines de drones sans que les gens ne s’en rendent compte, c’est ça l’idée », se réjouit Adam Klaptocz

Si Coppet-Cologny représente une première étape pour le transport d’échantillons sanguins par les airs, d’autres trajets de ce type sont prévus en Suisse romande.

Gianluca Agosta/hkr

What do you think?

Written by Sebastien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

Achat et vente de lingots d’or: accusés d’avoir fraudé 30 M$ à l’État

Achat et vente de lingots d’or: accusés d’avoir fraudé 30 M$ à l’État

L’échevin de Schaerbeek Michel De Herde déchu de ses compétences, à sa demande

Michel De Herde est suspendu du droit de vote et d’éligibilité dans les instances de DéFI