in

Damien Cottier: « On a poussé le curseur assez loin » au Conseil fédéral – rts.ch

Damien Cottier: "On a poussé le curseur assez loin" au Conseil fédéral - rts.ch


La Suisse sera dirigée désormais par trois Alémaniques, trois Romands et un Tessinois. Pour le chef du groupe PLR aux Chambres fédérales, Damien Cottier, il faudra veiller la prochaine fois à ce que les équilibres se rétablissent au sein du gouvernement.

La presse alémanique est sévère, au lendemain de l’élection d’Elisabeth Baume-Schneider. Le Tages Anzeiger, notamment, estime que ce mercredi 7 décembre « n’a pas été un bon jour pour la Suisse ».

>> Lire: La presse alémanique pas tendre après l’élection d’Elisabeth Baume-Schneider

Invité jeudi de La Matinale de la RTS, le conseiller national neuchâtelois Damien Cottier refuse d’aller aussi loin dans la critique. « Je ne veux pas être gâche-joie, je comprends la joie des Jurassiens », dit-il tout en rappelant que « les équilibres sont quelque chose d’important dans notre pays et qu’il faut les préserver ».

Damien Cottier dit ne rien craindre « de particulier » avec cette élection d’une Romande. « Ce n’est pas l’élection d’une personne qui fait basculer la Suisse d’un côté ou de l’autre, comme certains le disent de manière complètement caricaturale. La Suisse ne va pas s’effondrer, absolument pas », tempère-t-il encore.

Mais il faut « faire attention à un effritement de la confiance et du lien entre la population suisse, ses différentes régions et le Conseil fédéral », poursuit le chef du groupe libéral-radical aux Chambres fédérales.

Veiller à rétablir les équilibres

Le Neuchâtelois rappelle que dans les années 2000, « il y avait des tentatives d’avoir six membres alémaniques et un seul Romand au Conseil fédéral ». Jusqu’à l’élection de mercredi, « on était à 3-4, et aujourd’hui on passe à 4-3 », souligne Damien Cottier. « Donc on pousse le curseur assez loin dans l’autre sens ».

Il faudra veiller à ce que les équilibres se rétablissent, dit-il. « Et cette frustration alémanique qui sort dans les médias, de régions qui ne se sentent plus assez représentées, on doit l’écouter, on ne doit pas la sous-estimer ».

« Une sorte d’intégration définitive du Jura »

Damien Cottier a tout de même répété à plusieurs reprises, durant l’interview, être content de l’élection d’Elisabeth Baume-Schneider. « C’est une sorte d’intégration définitive du Jura sur la carte politique du pays et c’est une nouvelle très réjouissante », a-t-il notamment souligné.

Propos recueillis par David Berger/oang

What do you think?

Written by Sebastien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

Au Nigeria, plus de 10 000 anciennes otages de Boko Haram victimes d’avortements forcés, selon Reuters

Au Nigeria, plus de 10 000 anciennes otages de Boko Haram victimes d’avortements forcés, selon Reuters

Procès du 22-Mars: un accusé dénonce avoir été étranglé par la police, l'audience suspendue

Procès du 22-Mars: un accusé dénonce avoir été étranglé par la police, l'audience suspendue