in

Le plus jeune milliardaire au monde va devoir faire les bons choix

Alexandr Wang Scale


Alexandr Wang a fait la une des journaux l’année dernière en devenant le plus jeune milliardaire au monde. Sa fortune a dépassé le milliard de dollars grâce à ses parts dans sa startup, valorisée à plus de 7,3 milliards de dollars depuis 2021. Aujourd’hui, il entre dans une période plus incertaine alors qu’il vient de licencier 20 % de ses plus de 450 salariés. Mais tout n’est pas noir pour autant : son business est basé sur l’intelligence artificielle, un domaine qui explose depuis l’adoption de ChatGPT par le grand public. Par ailleurs, sa startup est née des bureaux de Y Combinator, l’accélérateur que gérait l’actuel PDG d’Open AI justement.

Dans le classement Forbes, il est toujours numéro 1. Mais pour pouvoir le rester, il va devoir continuer à piloter Scale AI avec une main de maître, malgré son jeune âge (Alexandr Wang vient de fêter ses 26 ans). Le secteur est en plein boom ce qui veut dire que la concurrence pourrait devenir plus féroce. OpenAI prend les devants, les GAFAM dépensent des milliards de dollars pour tenter de suivre, et le capital-risque risque de rincer de nombreuses autres entreprises. À son avantage, le plus jeune milliardaire peut s’appuyer sur un portefeuille de plus de 300 clients, comprenant l’US Air Force, Airbnb, Samsung, PayPal ou encore General Motors.

Scale AI base son modèle d’affaires sur son accompagnement dans l’intégration d’outils d’intelligence artificielle aux entreprises et force est de constater que ses outils sont efficaces pour gagner la confiance des plus grands groupes. La startup rappelle Palantir, dans la gestion de data et d’outils d’analyse et prédiction, qui travaille à la fois pour le compte d’entreprises comme des gouvernements. L’avantage de Scale AI est que l’entreprise brasse d’importants revenus : ils atteignaient 100 millions de dollars il y a deux ans déjà. Elle n’a eu besoin que de trois ans de développement pour devenir une licorne (une startup valorisée plus d’un milliard de dollars).

Les leçons du plus jeune milliardaire

Alexandr Wang n’est plus sous les projecteurs depuis sa révélation dans le classement Forbes. Non pas qu’il ait sombré, mais parce que Scale AI reste très discrète sur sa situation financière ce qui ne permet pas de suivre facilement l’évolution de la fortune de l’entrepreneur. La startup n’a pas annoncé de nouvelles levées de fonds depuis sa série E en 2021, où elle empochait 325 millions de dollars supplémentaires. Au cours de l’année, la pépite levait pas moins de 600 millions de dollars d’argent frais. En revanche, Alexandr Wang est très actif sur Twitter et a pris l’habitude de partager ses apprentissages.

Le plus jeune milliardaire au monde a récemment partagé son point de vue au sujet de l’âge et de l’expérience. Il en profitait pour faire l’éloge de la sagesse, qui vient avec l’âge et l’expérience. Il expliquait : “chaque année, j’apprécie plus profondément la sagesse et la maîtrise. La jeunesse, c’est l’énergie et la volonté de forcer quoi que ce soit. Avec sagesse, vous apprenez à ne faire qu’un avec la nature – poussez plus intelligemment. L’idéal est un mélange des deux – l’énergie d’un jeune taureau avec l’œil averti d’un maître”.

Il ajoutait également une série de recommandations pour 2023 :

  • mettez votre cœur et votre âme dans votre travail et votre passion
  • vivez sans regret, ne laissez pas la paraisse être une excuse
  • optez pour la profondeur plutôt que l’étendue dans vos relations
  • battez toi pour ce qui compte le plus pour vous
  • aimez plus de choses que n’en détestez

Sa réflexion sur ChatGPT

L’arrivée de ChatGPT ne semble pas être une source de stress pour lui, au contraire. L’adoption massive de l’intelligence artificielle d’OpenAI chez le grand public semble être une opportunité plutôt qu’une menace pour lui et sa fortune. Sur Twitter encore, il a publié plusieurs tweets en mentionnant l’outil conversationnel. L’une de ses principales réflexions fut au sujet du futur de l’apprentissage. Pour lui, apprendre seul à seul avec un interlocuteur est ce qu’il y a de mieux mais malheureusement, cela ne serait pas viable avec des professeurs physiques sur la question du manque de personnel. D’où l’intérêt d’outils comme ChatGPT.

“Le tutorat 1-1 avec des humains pour tout le monde est économiquement irréalisable. Mais la promesse des systèmes AI et ChatGPT est d’atteindre un tutorat 1-1 pour tout le monde, et ce peut importe où l’on se trouve dans le monde. L’avenir est brillant”, écrivait-il.

What do you think?

Written by Sonia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

"Qui veut être mon associé ?": Blaise Matuidi l’investisseur se confie sur sa nouvelle vie

« Qui veut être mon associé ? »: Blaise Matuidi l’investisseur se confie sur sa nouvelle vie

“Rien de révolutionnaire” : le responsable IA de Meta se lâche au sujet de ChatGPT

“Rien de révolutionnaire” : le responsable IA de Meta se lâche au sujet de ChatGPT