in

“Rien de révolutionnaire” : le responsable IA de Meta se lâche au sujet de ChatGPT

“Rien de révolutionnaire” : le responsable IA de Meta se lâche au sujet de ChatGPT


OpenAI cible des critiques de Yann LeCun.

OpenAI cible des critiques de Yann LeCun.

© Getty Images / SOPA Images

ChatGPT, une IA pas très avancée ? C’est ce que pense savoir Yann LeCun, le scientifique en chef en charge de l’intelligence artificielle de Meta. Le responsable s’est exprimé à l’occasion d’une réunion sur Zoom organisée par Collective[i] Forecast.

ChatGPT “pas particulièrement innovant”

Rédaction d’emails ou d’articles, résolution de problèmes, génération de code, résumé de textes… Après sa mise en ligne fin 2022, ChatGPT a connu un énorme succès auprès du grand public et des professionnels. Mais pour Yann LeCun, GPT-3 (le modèle derrière ChatGPT) et les services développés par OpenAI ne sont pas très impressionnants. “En termes de techniques sous-jacentes, ChatGPT n’est pas particulièrement innovant. ll n’y a rien de révolutionnaire, même si c’est la façon dont il est perçu par le public. C’est juste que c’est bien conçu, c’est joliment fait”, a-t-il lancé benoîtement, relayé par nos confrères de ZDNET.

OpenAI ne serait même pas particulièrement avancé au regard des autres laboratoires d’IA. LeCun affirme que l’organisation se base sur plusieurs technologies déjà utilisées dans le passé. “Ce n’est pas seulement Google et Meta, mais il y a une demi-douzaine de start-up qui ont fondamentalement une technologie très similaire à celle-ci. Je ne veux pas dire que ce n’est pas sorcier, mais c’est vraiment partagé, il n’y a pas de secret derrière”, affirme le responsable de Meta.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

Bientôt de l’IA sur Facebook ?

L’IA liée à GPT-3 serait ainsi basée sur Transformer, une architecture de réseau neuronal pour la compréhension du langage lancée en 2017 par Google. Par ailleurs, la technique de l’apprentissage par renforcement, utilisée par OpenAI pour développer les réponses de ChatGPT, a également été inaugurée par Google et son unité DeepMind, affirme Yann LeCun.

Après s’être lâché longuement sur l’organisation financée par Microsoft, le directeur de l’IA de Meta en a profité pour teaser les projets actuellement en développement au sein de sa firme. LeCun promet que Meta proposera dans un futur encore inconnu la génération de texte, “mais aussi des aides à la création”, y compris de “l’art génératif”. Et de lancer : “Je pense que ça va être un gros truc.” Ces technologies pourraient venir en aide aux “12 millions de boutiques qui font de la publicité sur Facebook” afin de produire des campagnes personnalisées.

Enfin, Yann LeCun n’a pas manqué de justifier à sa manière le retard pris par les grandes firmes en matière d’intelligence artificielle. “Vous pourriez vous demander pourquoi il n’y a pas de systèmes similaires chez Google et Meta. Et la réponse est que Google et Meta ont tous deux beaucoup à perdre en proposant des systèmes qui inventent des choses”, a-t-il clamé en riant.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

What do you think?

Written by Sonia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Alexandr Wang Scale

Le plus jeune milliardaire au monde va devoir faire les bons choix

Ivory : le client Mastodon des créateurs de Tweetbot

Ivory : le client Mastodon des créateurs de Tweetbot