in

Disney+ : les 10 meilleures séries à regarder sur la plateforme de streaming

Disney+ : les 10 meilleures séries à regarder sur la plateforme de streaming


Disney+ : les 10 meilleures séries à regarder sur la plateforme de streaming

La plateforme de streaming de Disney compte plus de 500 séries à son catalogue. Des programmes souvent adaptés des célèbres franchises Star Wars et Marvel, mais aussi issus de l’espace plus adulte Star, dans lequel il est souvent difficile de s’y retrouver. Pas de panique, Les Numériques est là pour vous aider à faire le tri, et a sélectionné pour vous les 10 meilleures séries à regarder sur le service Disney+.

Cet article est mis à jour régulièrement avec le meilleur du service de streaming, ainsi que notre coup de cœur du mois. En janvier, notre coup de cœur est The Beatles : Get Back.

Quelles sont les meilleures séries à voir sur Disney+ ?

The Beatles : Get Back

Janvier 1969. Une équipe de tournage obtient un accès sans précédent à l’enregistrement du nouvel album des Beatles. Cette série documentaire en trois (imposantes) parties nous transporte lors de ces sessions d’enregistrement intimes du groupe culte, à un moment charnière de l’histoire de la musique.

Une plongée au cœur de l’émergence d’un des albums les plus fameux des mythiques Beatles. Entre disputes, rires et coups d’éclat, on assiste au lent et captivant processus de création. Les images d’archives restaurées pour l’occasion sont d’un réalisme fou et la qualité époustouflante. L’ensemble est réalisé par Peter Jackson lui-même, le cinéaste derrière la trilogie culte du Seigneur des Anneaux, qui échafaude à partir des 57 heures d’images un sublime édifice. Un documentaire qui ravira autant les passionnés de la première heure que les néophytes.

  • Regardez la bande-annonce de la série documentaire :

Le reste de notre sélection

The Mandalorian

Entre la chute de l’Empire et l’émergence du Premier Ordre, les aventures d’un chasseur de primes solitaire dans les contrées les plus reculées de la Galaxie, loin de l’autorité de la Nouvelle République. Au cours d’une de ces missions, le Mandalorien va prendre en charge un colis pas comme les autres.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

The Mandalorian a été la première série événement de Disney+ à son lancement fin 2019, parvenant à poser les ambitions du service pour la franchise Star Wars. Tout comme un feuilleton des années 60, la série fait le choix d’aventures majoritairement décorrélées les uns des autres, étend les horizons et la mythologie de l’univers de George Lucas, et se permet de raconter des histoires inédites, gorgées de nouveaux personnages. Dotée d’une direction artistique soignée, de séquences d’action réussies et d’une ambiance enivrante, The Mandalorian doit surtout sa magie au duo central du show : Mando et Grogu. Un incontournable pour les fans, et les autres.

The Mandalorian (Disney+) : on connaît la date de sortie de la saison 3

The Bear

À la suite du suicide de son frère, Carmy Berzatto, jeune chef issu de l’univers de la haute gastronomie, rentre à Chicago afin de reprendre la direction de la sandwicherie familiale, The Original Beef of Chicagoland. À mille lieues du monde où il évolue habituellement, il doit trouver un équilibre entre les réalités écrasantes de la gestion d’une petite entreprise, une brigade obstinée voire récalcitrante et des relations familiales tendues, le tout au milieu des conséquences de la mort de son frère.

The Bear plonge le spectateur au cœur du maëlstrom nerveux et galvanisant d’une petite cuisine de Chicago, entre recettes de cuisine, drame intime et réalités du quotidien. Passée la frénésie des premiers épisodes, la série dévoile petit à petit une vraie dimension conviviale et humaniste qui rappelle notamment Ted Lasso. Portée par un casting attachant et de qualité, The Bear est une petite merveille qui vous donnera le sourire. L’une des meilleures séries de l’année.

The Bear, l'une des meilleures séries de 2022 sur Disney+.

The Bear, l’une des meilleures séries de 2022 sur Disney+.

© FX

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

Oussekine

Cette série revient sur les terribles événements du 5 décembre 1986, qui ont conduit à la mort de Malik Oussekine. Centrée sur le combat de sa famille pour obtenir justice, elle plonge le spectateur au cœur des années 1980 pour comprendre l’impact que ce drame a eu sur la société française de l’époque.

Mêlant l’historique et l’intime, le lyrique et le politique, Oussekine est une enquête policière, judiciaire et humaine sur l’un des faits divers les plus marquants de l’histoire récente. Signée par le créateur de Baron Noir et du Bureau des légendes, cette mini-série de 4 épisodes se révèle finement écrite, et tenue par un casting d’une justesse confondante, qui parvient à mettre tout son cœur dans ce récit humain et déchirant. Une des grandes séries françaises de l’année.

La série française Oussekine, disponible sur Disney+.

La série française Oussekine, disponible sur Disney+.

© Disney+

Pam & Tommy

Pamela Anderson — révélée par la série Alerte à Malibu — et le batteur du groupe Mötley Crüe, Tommy Lee, icônes mondialement connues et couple emblématique, vont voir leurs ébats durant leur lune de miel divulgués au grand public. Volée au domicile du couple par un entrepreneur mécontent, la VHS passe alors du statut de curiosité clandestine à celui de véritable phénomène mondial lorsqu’elle est illégalement téléchargée sur la toile en 1997.

Tout au long de ces huit épisodes, la série Pam & Tommy fait s’entremêler les parcours humains et touchants des célèbres protagonistes et la radiographie de toute une époque qui voit l’arrivée d’Internet et du porno en ligne. Un cliché soigné des années 1990, qui ravira aussi les fans d’histoires détectives. Cerise sur le gâteau, Pam & Tommy se targue d’un casting de grande qualité : Sebastian Stan, Lily James, Seth Rogen, Nick Offerman… Une série à voir.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

La série sulfureuse Pam & Tommy, sur Disney+.

La série sulfureuse Pam & Tommy, sur Disney+.

© FX

Loki

Après les événements d’Avengers : Endgame, cette série suit les aventures du Dieu de la malice qui atterrit dans un monde mis à mal par la bureaucratie de la TVA — la Time Variance Authority. Il va découvrir que le monde qu’il connaît est bien plus vaste et étrange qu’il ne le croit.

Grâce à son ton comico-mystérieux, la série Loki s’impose comme un programme ambitieux et possédant une identité véritablement à part, à l’image de son personnage principal. À la croisée des mondes de Terry Gilliam et de La Quatrième Dimension, la série repousse les frontières du MCU, et traverse les genres du thriller politique, du buddy movie et de la comédie avec une écriture fine et une multitude de personnages originaux et attachants. L’une des meilleures séries Marvel de Disney+, tout simplement.

La série Marvel Loki.

La série Marvel Loki.

© Marvel Studios

Futurama

Fry, un livreur de pizza de l’an 1999, se retrouve congelé pendant 1000 ans le jour du Nouvel An. Il se réveille à l’aube de l’an 3000, dans un New-York futuriste, rebaptisé New New York. Il va rencontrer Leela, Bender et son seul descendant, un scientifique fou, le professeur Hubert Farnsworth, avec qui il va vivre des aventures folles aux quatre coins de la galaxie.

Tout aussi drôle, absurde et addictive que les Simpson, cette autre création culte de Matt Groening est une série d’animation incontournable. En dix saisons et 140 épisodes, Futurama s’impose comme un show plus dynamique, plus corrosif et référencé aussi, qui se savoure comme une véritable madeleine de Proust. Tout ça grâce à une galerie de personnages plus fous les uns que les autres (surtout Bender), et à de nombreuses scènes qui vous arracheront quelques larmes entre deux crises de rire.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

La série Futurama de Matt Groening.

La série Futurama de Matt Groening.

© Disney+

En thérapie

Paris, automne 2015. Dans le cabinet d’analyse de Philippe Dayan se succèdent jour après jour une chirurgienne en plein désarroi amoureux, un couple en crise, une ado suicidaire… Mais un soir de novembre, des tueurs ensanglantent Paris. Quelques jours plus tard, un agent de la BRI traumatisé vient frapper à la porte du cabinet. Pour Philippe Dayan, c’est le moment de renouer, après des années de silence, avec Esther, son ancienne analyste — et de tenter d’échapper au séisme émotionnel qui vient de se déclencher en lui.

Adapté de la série israélienne Be’Tipul, En Thérapie creuse le traumatisme français du 13 novembre 2015 à travers une galerie de personnages hétérogènes et passionnants. Le spectateur se retrouve rapidement happé par ces vies et ces parcours, qui résonnent forcément en nous, et sont incarnés par un casting de très belle qualité, Frédéric Pierrot en tête. Une magnifique série, superbement écrite, et signée par le duo Toledano / Nakache (Intouchables).

La série En Thérapie d'Eric Toledano et Olivier Nakache.

La série En Thérapie d’Eric Toledano et Olivier Nakache.

© Arte

Light & Magic

On est en 1975, et le réalisateur George Lucas est confronté à un problème : il n’existe aucune société d’effets visuels à Hollywood capable de produire ce qu’il souhaite pour son nouveau film Star Wars. George et l’expert de l’image John Dykstra réunissent alors une équipe improbable d’artistes et de rêveurs pour ce travail. La société Industrial Light & Magic est née.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

Cette série documentaire en six épisodes est un must watch pour les cinéphiles et les fans de l’univers Star Wars. Grâce à des archives exceptionnelles et des témoignages fous des techniciens de cette époque, Light & Magic propose un captivant voyage dans le temps. Une galerie de portraits d’une tendresse inattendue, et une série documentaire brillante qui nous ramène aux origines de la plus grande société d’effets de l’histoire du cinéma.

La série documentaire Light & Magic, sur la création d'ILM.

La série documentaire Light & Magic, sur la création d’ILM.

© Disney+ / Lucasfilm

Lost : Les Disparus

Après le crash de leur avion sur une île perdue, les survivants doivent apprendre à cohabiter et survivre dans cet environnement hostile. Bien vite, ils se rendent compte qu’une menace semble planer sur l’île…

Difficile de ne pas inclure Lost dans cette liste, tant cette série de J.J. Abrams (Alias, Star Trek) aura redéfini l’ampleur et les ambitions de la télévision américaine au début des années 2000. Un show captivant, jouant avec les points de vue, les temporalités et les mystères pour tisser son intrigue captivante. Dans la lignée de La Quatrième Dimension, Lost a su créer bien plus qu’une série, mais bien un univers où les questions de foi, de science et d’existentialisme se répondent dans une grande fresque finalement très humaine. Un incontournable, et une valeur sûre tout simplement.

La série Lost : Les Disparus, créée par J.J. Abrams.

La série Lost : Les Disparus, créée par J.J. Abrams.

© ABC

The Dropout

L’histoire vraie d’Elizabeth Holmes, une brillante chef d’entreprise à qui tout réussit. Elle n’a que 19 ans lorsqu’elle fonde en 2003 Theranos, une société capable de produire des outils de diagnostic médical plus rapides et moins chers que ceux des laboratoires traditionnels. À 30 ans, c’est la plus jeune milliardaire autodidacte de l’histoire de l’industrie. Pourtant, elle va être aveuglée par une ambition démesurée et un désir de célébrité totalement perverti.

Adaptée de faits réels, The Dropout brosse à la fois le portrait fascinant d’une jeune femme corrompue par son ambition, et celui d’une industrie pharmaceutique immorale. Huit épisodes mêlant humains dépassés par les événements, intrigues politiques et radiographie sans concession d’un milieu médical loin d’être tout blanc. Dans le rôle principal, Amanda Seyfried est bluffante.

The Dropout, avec Amanda Seyfried.

The Dropout, avec Amanda Seyfried.

© FX / Disney+

What do you think?

Written by Sonia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Back Market

Ça licencie chez Back Market, la pépite française du reconditionné

Prix de la presse : les kiosquiers redoutent de perdre leurs clients

Prix de la presse : les kiosquiers redoutent de perdre leurs clients