in

Prison et expulsion pour des arracheurs de montres 

Prison et expulsion pour des arracheurs de montres 


Publié

GenèvePrison et expulsion pour des arracheurs de montres 

Les trois hommes, jugés notamment pour le vol violent d’une montre Franck Muller, ont été condamnés jeudi. Ils écopent de peines allant de 9 à 36 mois de prison.

De nombreux arrachages de montres de luxe ont été commis à Genève, ces dernières années.

De nombreux arrachages de montres de luxe ont été commis à Genève, ces dernières années.

Getty Images/EyeEm

Pour le tribunal, aucun doute: ils ont bien fonctionné en bande et se sont distribués les rôles pour commettre leurs méfaits. Les trois individus qui comparaissaient depuis mercredi, entre autres pour l’arrachage d’une montre de luxe à la Perle du Lac en mars, ont été reconnus coupables jeudi.  Un homme s’était fait voler une Franck Muller de 7000 francs en plein après-midi. Lors de son agression, il avait tenté de se défendre et avait été frappé, avant de chuter au sol. Filés depuis deux heures par la police, les accusés avaient été arrêtés juste après.

Un trio organisé

Dans leur verdict, les juges ont retenu que le jour des faits, le trio s’était ainsi organisé: l’un était chargé de faire le guet, tandis qu’un autre était en train de détourner l’attention de la victime et que le troisième tentait de la détrousser. Les prévenus ont ainsi agi en bande, a conclu le tribunal.

En raison de la violence exercée sur le plaignant, prouvée par le bracelet de montre endommagé, les deux derniers se sont rendus coupables de brigandage. En revanche, celui qui faisait le guet n’est coupable que de vol, rien ne permettant de démontrer qu’il s’est associé à la violence exercée par ses comparses.

Tentative de vol sur une terrasse

Avant cet arrachage de montre, les trois hommes, qui étaient accompagnés d’un quatrième individu mineur, ont été observés par les agents en train de «s’intéresser» à une cliente attablée à la terrasse d’un bistrot du quai des Bergues, selon le même «modus operandi». Pour les juges, les accusés se sont bien rendus coupables de tentative de vol. 

Patek violemment arrachée

L’un des prévenus a aussi été reconnu coupable de brigandage pour avoir pris part à un autre arrachage de montre avec violence, commis en juin 2021 au boulevard Helvétique. Le propriétaire d’une Patek Philippe, évaluée à 18’000 francs, avait été projeté à terre, sa tête heurtant le sol avec, pour conséquence, une plaie de 2 cm sur le cuir chevelu. Sa femme avait été violemment repoussée. «L’issue aurait pu être bien plus dramatique», a souligné la présidente du tribunal. 

Espace Schengen averti

Egalement reconnus coupables d’entrée illégale, les trois hommes, deux Algériens et un Libyen selon ses dires, ont écopé de 36, 27 et 9 mois de prison (sous déduction des 258 jours de détention déjà effectués) et d’une expulsion de Suisse pour une durée de 5 ans. Deux d’entre eux ont été en outre condamnés à des jours-amendes pour avoir résisté durant leur interpellation et leur expulsion sera transmise au système d’information Schengen.



What do you think?

Written by Sebastien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

Qu’est-ce que le gène ApoE4, qui prédispose Chris Hemsworth à développer la maladie d’Alzheimer?

Qu’est-ce que le gène ApoE4, qui prédispose Chris Hemsworth à développer la maladie d’Alzheimer?

Une start-up belge réalise le plus grand projet de “rénovation énergétique” d'Europe

Une start-up belge réalise le plus grand projet de “rénovation énergétique” d'Europe