in

La moins chère des banques reste Boursorama, depuis 15 ans

Boursorama Banque Ultim Carte Visa


Pour les fêtes, Boursorama Banque invite les Français à se faire le plus beau des cadeaux : des économies. Pour la quinzième année consécutive, elle vient de se faire couronner du titre de “banque la moins chère de France” dans un classement organisé chaque année par Le Monde, en partenariat cette fois-ci avec Paronabanques.com. L’occasion de proposer une campagne de communication sous la forme de plusieurs affiches, présentent dans les gares et dans les métros et visibles à partir du mardi 13 décembre.

Boursorama Banque Pas Cher

© Boursorama Banque

Des économies, vraiment ? Comme chaque année, la banque en ligne la plus populaire en France met en confrontation les frais annuels moyen de ses clients (7,79 €) avec ceux de la concurrence (en moyenne en France, les frais bancaires s’élèvent à 219,9 €, selon les chiffres Panorabanques pour 2022). De quoi se rendre compte du cadeau qu’il est possible de se faire pour réaliser des économies, notamment à l’heure où l’inflation pèse très lourd sur le pouvoir d’achat. Chiffre intéressant, un client Boursorama qui aurait ouvert son compte il y a 15 ans aurait économisé plus de 3000 euros aujourd’hui.

Boursorama Banque le démontre par son rythme d’acquisition client depuis un an : 100 000 viennent s’inscrire chaque mois. Un rythme record alors que la banque dit qu’elle n’y intègre pas la part de nouveaux clients en provenance d’ING Banque. Ils sont pourtant près d’un million à avoir transité de la banque néerlandaise vers la banque en ligne française au cours de l’année. 315 000 détenait un compte courant et les autres des contrats d’assurance vie, des livrets d’épargne, PEA et des compte titres.

Découvrir Boursorama

Chez Boursorama Banque, ils pourront accéder à plus de 40 produits différents, sans qu’il n’en manque un seul à la banque pour faire office de compte principal, capable de répondre à tous vos besoin et domicilier vos revenus. “Le meilleur de la banque en ligne, de la banque traditionnelle et des néo-banques”, en jugeait Journal du Geek dans un article. Les 4,4 millions de clients de Boursorama Banque peuvent effectivement trouver de quoi contracter un crédit, déposer de l’épargne, investir en Bourse sans frais, payer en France comme à l’international, ou encore accéder aux assurances et couvertures d’une carte Visa Premier sans dépenser un euro.

La poule aux oeufs d’or, jusqu’à quand ?

Boursorama Banque compte certainement conserver son titre de banque la moins chère pour la suite mais une chose est sûre, cette stratégie a un prix. Jusqu’en 2015, Boursorama était rentable. Mais depuis, sa politique d’investissement massif pour passer de 700 000 à 4,4 millions de clients l’ont replongé dans le rouge. Elle est déficitaire depuis 2016 et se repose sur les capitaux de Société Générale pour pouvoir offrir aux clients des prix réduits, et surtout des primes de bienvenue plus que généreuses.

Lors des Pink Weekend, les nouveaux clients peuvent obtenir jusqu’à 130 euros. Une prime très alléchante qui au fil du temps, a vu ses conditions devenir plus strictes. Elles changent régulièrement mais la plupart du temps, il est nécessaire d’opter pour le service de mobilité bancaire, qui aura pour effet de transvaser toutes vos opérations de paiement automatique (impôts, téléphone, internet, etc.) vers Boursorama. Un moyen pour la banque de fidéliser ses clients et faire en sorte qu’ils en fasse leur compte principal.

Une stratégie si agressive sur les prix et les bonus peut-elle se poursuivre ? La question, nous l’avons posé au cours de l’été à Benoit Grisoni, le Directeur général de Boursorama Banque depuis 2017. Il nous expliquait en 2019 que la banque “pouvait redevenir rentable demain”, pour illustrer le fait qu’il suffisait que Boursorama arrête ses investissements pour retrouver l’équilibre économique.

Cet été, il s’est efforcé de nous garantir que les prix resteront bas : “Un consultant disait qu’un réseau de distribution correspond à peu près à la moitié des frais généraux dans une banque de détail. Nous n’avons pas envie de changer notre modèle alors même que cela fait 14 ans que nous nous battons pour être la banque la moins chère. On estime que l’on est plus efficace et que c’est le client qui travaille aussi à notre place. Alors il est normal que le client ait un avantage tarifaire important.”

Pour se défendre sur son modèle, Boursorama Banque peut revendiquer une moyenne de 15 opérations par client par mois. Dans ses comptes, les encours sont loin des néo-banques, où les clients déposent quelques centaines d’euros.

“Nous avons 15 milliards d’euros de crédit, à peu près 11 milliards sur la Bourse, 12 milliards sur l’assurance-vie, 12 milliards sur les livrets et 12 milliards sur les dépôts à vue. Ce sont des gros chiffres qui génèrent de la marge d’intérêt, de la commission financière, ou des frais de Bourse. Donc nous avons des revenus. On ne part pas d’une offre aussi spécifique dans le paiement comme chez les néobanques. Nos revenus vont moins dépendre d’une offre d’abonnement sur une carte bancaire”, se défendait Benoit Grisoni à Presse-citron.

Compte courant

Conditions : Sans condition de revenus – Cartes Welcome et Ultim

Frais annuels : 0 €  •  Dépôt initial : 300 €

Dépôt de chèques : ✔  •  Dépôt d’espèces : ✘

Carte bancaire

Coût mensuel de la carte : 0 €

Retraits zone euro : Gratuits  •  Paiements zone euro : Gratuits

Retraits en devises : 1,69%  •  Paiements en devises : Gratuits

Cartes proposées


Paiement mobile

EN VOIR +

1

What do you think?

Written by Sonia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

Les espaces intérieurs du stade Roi Baudouin mis à disposition pour l'hébergement de sans-abris

Les espaces intérieurs du stade Roi Baudouin mis à disposition pour l'hébergement de sans-abris

nouveaux investissements pour la Coraf, l’unique raffinerie du pays – Jeune Afrique

nouveaux investissements pour la Coraf, l’unique raffinerie du pays – Jeune Afrique