in

Hydro-Québec : le présumé espion chinois veut retrouver sa liberté

Hydro-Québec : le présumé espion chinois veut retrouver sa liberté


L’ex-employé d’Hydro-Québec accusé d’espionnage au profit de la Chine tentera de sortir de prison en attendant son procès.

• À lire aussi: Espion à Hydro-Québec: il travaillait sans parler français ni anglais, pourquoi?

• À lire aussi: Espionnage: la pointe de l’iceberg chinois

• À lire aussi: L’ex-employé d’Hydro-Québec Yuesheng Wang formellement accusé d’espionnage

Yuesheng Wang, 35 ans, comparaîtra mercredi et jeudi au palais de justice de Longueuil pour son enquête sur remise en liberté.

L’accusé est détenu depuis lundi dernier, lorsqu’il a été arrêté par la Gendarmerie royale du Canada à son domicile de Candiac.

La semaine dernière, la Couronne s’était objectée à sa remise en liberté en raison de son risque de quitter le pays.

Wang est accusé d’espionnage pour avoir obtenu des secrets industriels dans le cadre de ses fonctions à Hydro-Québec, de fraude pour avoir obtenu des secrets industriels, d’utilisation non autorisée d’ordinateur et d’abus de confiance par un fonctionnaire public.

Wang était, jusqu’à tout récemment, chercheur au Centre d’excellence en électrification des transports et en stockage d’énergie d’Hydro-Québec.

Selon notre Bureau d’enquête, l’accusé faisait du télétravail et n’avait pas fait l’objet d’une habilitation sécuritaire, malgré les renseignements stratégiques auxquels il avait accès.

Plus de détails suivront…



What do you think?

Written by Angela

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

A Cotonou et à Lomé, les motos électriques gagnent du terrain

A Cotonou et à Lomé, les motos électriques gagnent du terrain

Neuchâtel: Matraqué en marge d’une manif, un homme porte plainte contre la police

Neuchâtel: Matraqué en marge d’une manif, un homme porte plainte contre la police