in

Ce dimanche, Virgin Radio redevient Europe 2

Ce dimanche, Virgin Radio redevient Europe 2



C’est la fin pour la petite étoile rouge. Rebaptisée Virgin Radio en 2008, la station musicale Europe 2 va retrouver son nom d’origine à partir de dimanche, dans l’espoir de (re)conquérir les 25-49 ans amateurs de pop-rock et de relancer des audiences au plus bas.

Lire aussiMédias En plein renouvellement de sa présidence, comment Radio France mise sur les podcasts pour grandir

Selon Médiamétrie, sur la période septembre-octobre, Virgin Radio a enregistré un plus bas historique, avec une audience cumulée (AC) de 2,6% et une part d’audience (PDA, scrutée par les publicitaires) d’1,6%, loin derrière l’autre station pop-rock, RTL 2 (3,9% et 3,2%). 

La marque, inaugurée dans les années 1980, reprendra ainsi ses droits la nuit de la Saint-Sylvestre, « dans la continuité » des changements entamés en septembre, a expliqué à l’AFP Stéphane Bosc, directeur général des radios musicales de Lagardère, également propriétaire d’Europe 1 et RFM.

Ce retour aux sources avait été annoncé dès cet été par le groupe privé, dont le principal actionnaire est Vivendi, et a depuis été validé par l’Arcom.

Les animateurs restent aux commandes

Le matinalier de la station et chroniqueur de « Touche pas à mon poste » (C8), Guillaume Genton, conservera les manettes du « Morning sans filtre », qui a succédé à la rentrée au « Virgin Tonic » de Manu Payet. Il fêtera la nouvelle année dimanche en présence de Louise Attaque, Adé ou encore Pierre de Maere, fidèle au repositionnement pop-rock et « nouvelle scène » française de la programmation, moins portée sur l’electro, selon Stéphane Bosc.

L’animateur Mikl sera quant à lui toujours aux commandes des soirées de la station, découpées en deux nouvelles émissions, « Europe 2 Lab », avec interview d’artistes, concerts… de 20 à 22H, suivie d' »Happy Rock Hours » jusqu’à minuit. « On voulait revenir à une marque forte qui nous appartienne » et une « plateforme commune » avec Europe 1, explique Stéphane Bosc.

Un retour qui prendra du temps

Il s’agissait aussi de cesser de verser de l’argent à l’empire mondial de Richard Branson pour l’exploitation du nom Virgin, avec lequel Lagardère avait espéré investir le numérique et élargir son audience. « Si on pouvait revenir à 4,5 % d’audience cumulée et 3,5 % de PDA, j’en serais ravi », fait savoir Stéphane Bosc. « Mais cela prendra du temps », prévient-il, donnant un horizon de trois ans. 

A l’heure où le média radio, fragilisé par la pandémie et concurrencé par le streaming, perd des auditeurs, Europe 2 entend selon lui se recentrer sur les 25-49 ans, plutôt que de « pêcher dans un lac vide de poissons » en visant les 13-24.

(Avec AFP)

What do you think?

Written by Sonia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

Discrimination et harcèlement : Apple poursuivi en justice par une ancienne employée

Discrimination et harcèlement : Apple poursuivi en justice par une ancienne employée

Le récap de l'actualité tech 2022 sur Les Numériques !

Le récap de l’actualité tech 2022 sur Les Numériques !