in

Une startup montpelliéraine est l’invitée surprise de la Coupe du monde

Coupe du monde


La startup Vogo s’est lancée en 2013 avec une idée originale : permettre aux spectateurs présents dans un stade d’accéder à différents flux de caméras et de devenir, en quelque sorte, son propre réalisateur. La pépite montpelliéraine a depuis bien grandi, et elle a récemment annoncé sa participation à la Coupe du monde.

Les matchs de la coupe du monde bonifiés par une application

Dans un communiqué, la société précise ainsi que son application Vogo Sport est déployée dans les stades de la Coupe du monde au Qatar. « Cette solution technologique démontre la capacité du Groupe à s’affirmer lors des plus grands événements sportifs mondiaux », se félicite l’entreprise tricolore.

Concrètement, les fans présents dans les enceintes n’ont qu’à télécharger Vogo Sport et ils peuvent ensuite choisir différents angles de vue, des replays d’une action, à vitesse normale ou ralenti, des arrêts sur image, et même certaines statistiques, des interviews, ou encore certains audio du match. On ne sait pas exactement si les spectateurs du Mondial ont accès à toutes ces fonctionnalités, et il est possible que certaines soient restreintes pour des raisons de sécurité.

C’est en tout cas une excellente nouvelle pour la startup qui dispose déjà de contrats prestigieux dans des grandes compétitions françaises : Ligue 1, Top 14, mais aussi certaines compétitions automobiles, les courses hippiques, le basket, la voile…

Au fil du temps, Vogo s’est aussi concentré sur d’autres disciplines telles que la natation. La société a ainsi noué un partenariat avec Myrtha Pools, une entreprise italienne spécialisée dans la construction et l’installation de bassins de natation.

Un outil de détection des commotions cérébrales

Concrètement, les bassins sont équipés de caméras subaquatiques et hors d’eau. Le tout est relié à des terminaux de visualisation des flux vidéo en direct. Les applications sont multiples, comme le rapportent nos confrères de La Tribune : « amélioration des performances pour les nageurs de haut niveau, apprentissage de la natation dans le cadre scolaire ou associatif, monétisation des compétitions aquatiques habituellement peu relayées par les grands médias comme les courses, le waterpolo, la natation synchronisée… »

Vogo ne s’est pas arrêté en si bon chemin et a tourné ses activités vers le domaine de la santé. Metropolitain rappelle que la startup a participé à la création du test salivaire EasyCov qui permet de détecter les cas positifs de covid-19.

De même, Vogo s’est intéressé au problèmes des commotions cérébrales dans le sport. L’idée est de mettre au point un outil de détection. L’enjeu est de taille selon nos confrères. On estime ainsi qu’en France, 5 millions de sportifs font face à ce risque, et 100 millions en incluant l’Europe et les États-Unis.

What do you think?

Written by Sonia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Le plan de développement d'Elia pourrait doubler les tarifs de transport d'électricité

Le plan de développement d'Elia pourrait doubler les tarifs de transport d'électricité

RD Congo : le M23 prêt à la trêve ?

RD Congo : le M23 prêt à la trêve ?