in

La production industrielle a accentué sa progression en juin

Au sein de l'industrie manufacturière française, c'est la fabrication des biens d'équipement qui affiche la meilleure mine (ici une usine Saint-Gobain en juillet 2022).


Cela ne suffira sans doute pas à faire oublier les mauvaises nouvelles de ce vendredi en matière de commerce extérieur. Pour autant, force est de constater que l’industrie française retrouve des couleurs, selon l’Insee . La production industrielle a augmenté de 1,4 % en juin, amplifiant le rebond constaté un mois plus tôt (0,2 % en mai, chiffre révisé à la hausse). Dans le seul secteur manufacturier, la hausse atteint 1,2 % en juin, après une progression de 1 % le mois précédent.

La bonne tenue de l’activité industrielle est également perceptible chez nos voisins. En Allemagne, elle a ainsi augmenté de 0,4 %, portée par une bonne orientation de la majeure partie des secteurs. En Espagne, la production industrielle a augmenté de 1,3 %, tirée par le textile et l’automobile.

Les biens d’équipements ont le vent en poupe

En France, la grande majorité des secteurs s’avèrent bien orientés. Au sein de l’industrie manufacturière, c’est la fabrication des biens d’équipement qui affiche la meilleure mine. L’ensemble de l’activité de ce secteur progresse de 3,5 %, soit nettement plus que le mois précédent (+0,2 %). Cette bonne santé est imputable à celle du secteur des machines et des équipements : l’activité y progresse pour la première fois depuis décembre 2011. La hausse atteint 6,8 %.

Dans les transports, l’activité est aussi bien orientée et affiche une hausse de 2,8 %. La mauvaise tenue constatée dans l’industrie automobile (dont l’activité se replie de 1,9 % après une envolée de 15,8 % le mois précédent) est largement compensée par le rebond du secteur dit des « autres matériels de transport ».

Les industries agroalimentaires reprennent elles aussi des couleurs en juin, orientées à la hausse pour la première fois depuis février (+2,2 % contre -0,7 % en mai). De même que les industries extractives, l’énergie et l’eau : +2,4 % en juin, après -4,1 % le mois précédent.

Seule exception qui confirme la règle, le secteur de la construction repart à la baisse : il fléchit de 1,9 % en juin après deux mois de hausse.

Une situation encourageante

En rythme annuel la situation est tout aussi encourageante. « Sur cette période, la production est en effet en hausse dans la plupart des secteurs », note l’Insee.

Le secteur manufacturier affiche une hausse de 2 % tandis que, prise dans son ensemble, l’industrie est à la peine avec une progression d’a peine 0,2 %. En cause, la baisse de la production énergétique.

What do you think?

Written by Ekaterina

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

Rafael Nadal déclare forfait pour le tournoi de Montréal

Rafael Nadal déclare forfait pour le tournoi de Montréal

Tennis Canada: 3 millions $ pour les terrains désuets

Tennis Canada: 3 millions $ pour les terrains désuets