in

des « violences physiques et morales » depuis « plusieurs années » selon son épouse

des "violences physiques et morales" depuis "plusieurs années" selon son épouse



Publié le :

Céline Quatennens a dénoncé mercredi « des violences physiques et morales » qu’elle subies du député La France insoumise Adrien Quatennens depuis « plusieurs années ».

Céline Quatennens, l’épouse du député LFI du Nord Adrien Quatennens a dénoncé, mercredi 23 novembre, auprès de l’AFP des « colères », des « crises » et « des violences physiques et morales » de sa part depuis « plusieurs années », réfutant tout « contexte d’agressivité mutuelle ».

« Cela fait plusieurs années que je subis ses colères, ses crises, des violences physiques et morales. Au cours de ces dernières années, j’ai voulu le divorce à trois reprises, à chaque fois sous la pression je suis revenue en arrière », a assuré Céline Quatennens, dans un communiqué dont l’authenticité a été confirmée par son avocat.

>> À voir : Mathilde Panot (LFI) : « Nous réfléchissons aux modalités de retour d’Adrien Quatennens »

Adrien Quatennens, qui a reconnu le 18 septembre des violences à l’encontre de son épouse dans un communiqué et n’a plus siégé à l’Assemblée nationale depuis, a été convoqué le 13 décembre à huis-clos par un procureur dans une procédure de reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC, parfois dite « plaider-coupable »).

« Les faits retenus à son encontre sont la gifle ayant eu lieu il y a plus d’un an dans un contexte déjà évoqué d’agressivité mutuelle et les SMS qu’il a envoyés après leur séparation et dont l’absence de caractère malveillant avait déjà été reconnue », a indiqué Me Jade Dousselin, son avocate. « Aucune autre infraction, notamment celle de harcèlement retenue au début de l’enquête, n’a été retenue », a-t-elle ajouté.

« Face aux déclarations de Monsieur Quatennens arguant médiatiquement ‘d’une seule gifle dans un contexte d’extrême tension et d’agressivité mutuelle’, je ne peux rester dans le silence face à des propos que j’estime mensongers », a développé Céline Quatennens.

« Il m’est désagréable que mon mari minimise les faits publiquement »

Dénonçant « une version très personnelle », elle assure prendre la parole « contre son gré » mais pour « rééquilibrer les choses ». « Il m’est désagréable que mon mari minimise les faits publiquement en jetant le discrédit sur ma personne », a-t-elle ajouté.

Dans un long communiqué le 18 septembre, l’élu évoquait notamment « des disputes » depuis l’annonce par sa femme de sa volonté de divorcer, précisant par exemple lui avoir « saisi le poignet » au cours de l’une d’elles. Il admettait aussi lui avoir « donné une gifle », il y a « un an », « dans un contexte d’extrême tension et d’agressivité mutuelle ».

>> À lire : Violences faites aux femmes : l’affaire Quatennens, un « crash-test » pour La France insoumise

En retrait de sa fonction de coordinateur politique de La France insoumise depuis cette date, le député a fait savoir à son entourage mi-novembre qu’il souhaitait reprendre sa place sur les bancs de l’Assemblée maintenant que son congé maladie est terminé.

Le mouvement travaille depuis « collectivement » aux « modalités de son retour », sur le principe duquel le groupe s’est mis d’accord, malgré les pressions d’autres partis politiques et d’associations féministes.

Avec AFP

What do you think?

Written by Claude

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

Colruyt teste un véhicule autonome sur la voie publique: “Crucial d’investir dans l’innovation”

Colruyt teste un véhicule autonome sur la voie publique: “Crucial d’investir dans l’innovation”

Star Wars : le calendrier des films et séries à venir sur Disney+

Star Wars : le calendrier des films et séries à venir sur Disney+