in

des chiffres affolants pour le troisième trimestre

montre


Une nouvelle étude signée Carta, plateforme permettant de gérer ses actifs et l’equity de ses employés à petite échelle, inquiète quant au devenir des startups outre-Atlantique. On y découvre en effet que le montant levé par les jeunes pousses aux États-Unis lors du troisième trimestre 2022 est au plus bas comparé à cette même période lors des quatre années précédentes. Le nombre total de tours de table est également en chute libre : contre 2 139 réalisés l’an dernier, le chiffre n’est plus que de 1 186 aujourd’hui. De plus de cinquante milliards de dollars réunis, on passe ainsi à trente milliards de dollars environ. La douche froide.

Plusieurs facteurs pourraient expliquer cette dégringolade. À commencer par des investisseurs de plus en plus frileux depuis les débuts de l’inflation généralisée, que l’on considère désormais comme touchant les cinq continents. Avec ceci, de nombreux acteurs du secteur ont choisi de geler les embauches pour se focaliser de nouveau sur leur cœur de métier. Les GAFAM sont même allés jusqu’à montrer l’exemple, Tim Cook en personne confirmant calmer le jeu des recrutements. En France aussi, la situation est semblable à la crise américaine, comme le confirme un autre cas de figure chez Luko.

La Silicon Valley truste le haut du podium

Les statistiques récoltées par Carta nous permettent également de comprendre que, là aussi comme dans l’Hexagone, une forte disparité territoriale touche le pays de l’Oncle Sam, Ainsi, c’est sans grande surprise la Californie qui rassemble une majorité des investissements réalisés depuis le début de l’année avec 47,8% du gâteau. New York est juste derrière avec 12,4%, suivi par le Delaware et sa législation très avantageuse en matière de taxation (3,3%).

Il faut dire que les principales licornes du moment sont souvent basées sur la côte ouest. L’écosystème y est particulièrement encourageant avec des accélérateurs comme Y Combinator et des plateformes spécialisées dans la découverte comme Product Hunt. La Salesforce Tower, trônant fièrement au sommet de la skyline de San Francisco, est l’exemple parfait de la réussite locale sur le long terme.

Perte de valeur aussi pour les salariés

Parmi les autres nombres marquants relevés par Carta, on retrouve également une baisse du déblocage d’options chez les employés. De 46% d’obligations libérées au troisième trimestre 2021, nous ne sommes plus qu’à 35% aujourd’hui.

Faire participer ses équipes au capital est une solution clé pour motiver les troupes et développer sa croissance. Mais en période de récession, la tendance semble donc plutôt être à la prudence…

What do you think?

Written by Sonia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

les pronostics sportifs stimulent les entreprises

les pronostics sportifs stimulent les entreprises

Défaite de 7 à 2 du CH: « C’est une soirée à oublier » –David Savard

Défaite de 7 à 2 du CH: « C’est une soirée à oublier » –David Savard