in

pourquoi la majorité est accusée d’avoir fait obstruction

pourquoi la majorité est accusée d'avoir fait obstruction



Alexandre Chauveau, édité par Gauthier Delomez avec AFP

Une nouvelle séance houleuse à l’Assemblée nationale ce jeudi soir. À l’occasion de la niche parlementaire de La France insoumise, la députée Caroline Fiat présentait une proposition de loi en faveur de la réintégration des soignants non-vaccinés contre le Covid-19, et les débats ont été particulièrement agités, marqués par l’invective du député centriste du groupe Liot, Olivier Serva, « Tu vas la fermer », lancée à l’adresse de députés Renaissance qui l’interpellaient pendant son intervention.

En réalité, les députés insoumis accusent la majorité d’avoir fait de l’obstruction parlementaire.

250 amendements déposés par la majorité

Les députés LFI semblaient sur le point de faire adopter leur propre proposition de loi. Les Républicains étaient pour, tout comme la Nupes et le Rassemblement national. Le groupe Renaissance y voyait de son côté une proposition « antivax et complotiste ». Après le retour en séance à 21h30, et voyant qu’une défaite se profilait, la majorité a déposé plus de 250 sous-amendements pour éviter qu’un vote n’ait lieu avant minuit, et donc avant la fin de la niche, cette séance parlementaire spéciale qui permet à un groupe, ici La France insoumise, de fixer l’ordre du jour.

« C’est sans doute la première fois dans la Ve République qu’un gouvernement se prête à un travail d’obstruction pour empêcher l’Assemblée nationale de poursuivre sa mission », a réagi Olivier Marleix, le président du groupe LR à l’hémicycle, avant les mots lâchés par le député de Guadeloupe Olivier Serva. La séance a ensuite été suspendue, et l’ambiance est restée électrique jusqu’à minuit. Finalement, le vote n’a pas eu lieu.

La rapporteure du texte, Caroline Fiat, n’a pas caché sa colère. « Lors d’une niche parlementaire, quand le texte est arrêté à minuit, il est dit ‘suspendu’. On ne vous lâchera pas », a-t-elle averti. La députée insoumise promet donc de remettre prochainement à l’ordre du jour sa proposition de loi qu’elle estime majoritaire dans l’hémicycle.

Sanction demandée contre Serva

Les députés Renaissance vont réclamer une sanction contre Olivier Serva confirmant une information du Figaro. L’élu ultramarin, qui dénonçait les techniques employées pour ralentir les débats, avait ensuite dénoncé des « subterfuges petits ». « Vous salissez la démocratie avec vos bassesses, vous êtes minoritaires, acceptez-le », avait lancé le député. 

Retour des soignants non-vaccinés : Macron appelle à une décision « scientifique » et « pas politique »

Emmanuel Macron a estimé vendredi que le retour à l’hôpital du personnel de santé non vacciné contre le Covid-19 devait être une décision « scientifiquement établie », « pas un choix politique ». « Si les scientifiques (…) nous disent que c’est souhaitable d’un point de vue scientifique de réintégrer ces soignants, il faut que le gouvernement le fasse », a déclaré le chef de l’Etat lors d’un déplacement à Dijon. Tout en dénonçant l’attitude des soignants qui « considèrent que cela n’est pas un devoir déontologique de se vacciner ».



What do you think?

Written by Claude

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

Accident à Bruxelles-Central: une personne se retrouve sous une rame de métro

Accident à Bruxelles-Central: une personne se retrouve sous une rame de métro

Black Friday 2022 – Les 17 promos à ne pas rater ce vendredi 25 novembre

Black Friday 2022 – Les 17 promos à ne pas rater ce vendredi 25 novembre