in

le Danemark et la Tunisie, deux prochains adversaires coriaces pour les Bleus

le Danemark et la Tunisie, deux prochains adversaires coriaces pour les Bleus


L’attaquant danois Andreas Cornelius au duel avec deux défenseurs tunisiens au stade Education City à Al-Rayyan (Qatar), le 22 novembre 2022.

Il y a les bons résultats, les franchement mauvais, et ceux qui ne satisfont vraiment personne. La rencontre entre la Tunisie et le Danemark, mardi 22 novembre, entre dans cette zone grise. Pourtant, le stade Education City, en proche banlieue de Doha, tenait plutôt de la marée rouge. Adversaires de l’équipe de France dans le groupe D de la Coupe du monde 2022, Danois et Tunisiens n’ont su se départager (0-0) pour leur entrée en lice au Qatar. A l’issue de ce match physique et engagé, le sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps, et ses troupes sont avertis : leurs deux prochaines oppositions ne seront pas une partie de plaisir.

« On savait que ce serait difficile contre le Danemark, mais on n’était pas venus ici pour faire match nul », souffle le milieu de terrain tunisien Aïssa Laïdouni. « Pour nous, ce match est une occasion perdue d’empocher trois points », oppose Rasmus Nissen Kristensen, joueur des Danish Dynamite. Dans une ambiance survoltée – l’une des premières de la compétition –, évoquant davantage les faubourgs de Tunis que ceux de la capitale qatarie, les fans des Aigles de Carthage, forts d’une large communauté au Qatar, ont pris possession des lieux. Et décomplexé leur sélection nationale.

Portés par une envie débordante, se jetant sur tous les ballons – parfois à plusieurs – et maintenant une pression constante sur les demi-finalistes du dernier Euro, les Tunisiens ont mieux débuté le match que des Danois empruntés, malgré un évident désir de jouer. « On a essayé d’imprimer notre identité dans ce match, explique le sélectionneur tunisien, Jalel Kadri, satisfait du travail de ses ouailles. Au niveau technique, les joueurs ont montré qu’ils étaient en forme et, sur le plan physique, qu’ils ont d’énormes qualités. »

Lire aussi : France – Australie : des Bleus renversants pour leur entrée en lice dans la Coupe du monde

Opposés à l’Australie lors du prochain match avant de boucler leur phase de groupe par un très attendu duel face à la France, les Tunisiens ne cachent pas leurs ambitions. « On n’est pas une surprise. Pourquoi on devrait être une surprise ? », dit Aïssa Laïdouni. Pour le milieu de terrain de Ferencvaros (Hongrie), qui, d’entrée, a donné le ton dans la partie, multipliant les interventions décisives et les harangues au public, le premier Mondial du monde arabe est « l’occasion rêvée pour les équipes africaines et arabes de montrer qu’elles sont de grandes équipes, avec de la qualité ». S’ils ont conservé leurs cages inviolées en Coupe du monde pour la première fois depuis 1978, il a juste manqué aux Aigles de concrétiser leurs occasions ; tout comme leurs adversaires du jour.

Il vous reste 56.27% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

What do you think?

Written by Sonia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

la Belgique déjoue mais s'en sort contre un Canada qui méritait mieux

la Belgique déjoue mais s’en sort contre un Canada qui méritait mieux

Achat et vente de lingots d’or: accusés d’avoir fraudé 30 M$ à l’État

Achat et vente de lingots d’or: accusés d’avoir fraudé 30 M$ à l’État