in

la sélection musicale du « Monde Afrique » #129

la sélection musicale du « Monde Afrique » #129


Chaque mercredi, Le Monde Afrique vous présente trois nouveautés musicales issues ou inspirées du continent. Cette semaine, place aux rencontres avec l’album commun du groupe mahorais Sarera et des membres du label lyonnais Blanc Manioc, un morceau du groupe anglais The Go ! Team avec les Béninoises de Star Feminine Band, et un disque du producteur français Guts rassemblant la crème de la musique cubaine et sénégalaise.

« Tsindzaka », de Sarera & Blanc Manioc

Situé entre Madagascar et l’Afrique continentale, le département français de Mayotte n’est pas connu pour sa scène électro, quasi inexistante. L’album Walimizi (« cultivateurs », en shimaoré), paru vendredi 18 novembre, est donc une première, en ce qu’il fait se rencontrer les sons typiques de l’archipel et les musiques amplifiées.

Le projet, né lors d’une résidence organisée par le festival Kayamba en juin 2021, rassemble le groupe local Sarera et ses instruments traditionnels (la guitare « gaboussi », la cithare « dzendzé »…) et le label afro-électro Blanc Manioc, basé à Lyon. Trois morceaux ont été créés (qui ont ensuite fait l’objet de remixes par le Français Praktika, les « voisins » réunionnais de Pangar ou la Tunisienne Deena Abdelwahed), tandis que le clip de Tsindzaka nous invite à découvrir le moringue, un sport de combat de l’océan Indien.

« Look Away, Look Away », de The Go ! Team (feat. Star Feminine Band)

C’est un son délicieusement vintage qui est né de la rencontre entre les Britanniques de The Go ! Team et la formation béninoise Star Feminine Band, dont les membres sont âgées de 12 à 19 ans. Look Away, Look Away – dont le titre reproduit de façon étonnante les paroles du refrain « le travail, le travail » – est issu de l’album Get Up Sequences Part Two, que le groupe de Brighton fera paraître en février 2023.

C’est Ian Parton, son leader, qui a pris l’initiative de cette collaboration et a envoyé un studio mobile d’enregistrement jusqu’à Natitingou, à 500 kilomètres au nord de Cotonou, pour capter les voix des jeunes filles. Celles-ci résument ainsi le message de la chanson : « Pas de sot métier, pas de paresse ! » De leur côté, elles ont publié début octobre leur deuxième opus, In Paris, enregistré – comme son nom l’indique – en France.

« Nunca Pierdo », de Guts (feat. Assane Mboup, Alpha Dieng, Akemis, Pat Kalla, David Walters)

Enfin, direction Dakar et plus précisément le studio La Boutique, non loin de l’île de Ngor, où le producteur français Guts, ancien beatmaker du groupe de rap Alliance Ethnik, a rassemblé trois « délégations » venues d’Afrique, des Caraïbes et d’Europe. Objectif : rendre hommage à la musique afro-cubaine, lointain héritage du commerce triangulaire qui vit se métisser plusieurs traditions.

Au Sénégal, le mythique Orchestra Baobab s’inscrit dans cette lignée. Et c’est tout naturellement que ses chanteurs Assane Mboup et Alpha Dieng ont joint leurs voix à celles de la Cubaine Akemis Carrera et des Français Pat Kalla et David Walters sur le titre Nunca Pierdo. De nombreux autres invités (dont le rappeur Samba Peuzzi et le duo Djeuhdjoah & Lieutenant Nicholson) sont présents dans l’album, qui s’intitule Estrellas et est paru fin octobre.

Lire aussi : Africolor fait son show : la sélection musicale du « Monde Afrique » #128

Retrouvez tous les coups de cœur musicaux de la rédaction dans la playlist YouTube du Monde Afrique.

What do you think?

Written by Sonia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

Un contrôleur fiscal tué en France chez un brocanteur, qui s’est suicidé

Trois personnes d’une même famille retrouvées mortes dans une maison près de Rennes

Affaire Simon Houle: le juge qui a absout l’accusé n’a pas fait de faute déontologique

Affaire Simon Houle: le juge qui a absout l’accusé n’a pas fait de faute déontologique