in

la Palestine, non qualifiée mais bien présente au Mondial – Jeune Afrique

la Palestine, non qualifiée mais bien présente au Mondial – Jeune Afrique


Ils sont partout. Brandis à tour de rôle par les supporters et les joueurs des sélections arabes, les drapeaux palestiniens flottent par milliers à Doha depuis le début de la Coupe du monde de football, qui se déroule actuellement au Qatar. Un phénomène qui, pour de nombreux observateurs, reflète l’unité du monde arabe et musulman dans son soutien inextinguible à la cause palestinienne.

Mardi 6 décembre, peu après leur victoire historique contre l’Espagne en huitièmes de finale, les Lions de l’Atlas ont à nouveau posé fièrement avec le drapeau palestinien. Alors que Rabat a normalisé ses relations avec Israël il y a tout juste deux ans, cette ferveur populaire et les symboles envoyés au monde par la sélection nationale rappellent que les Marocains restent très attachés à la cause palestinienne.


À Lire


Mondial 2022 : les Algériens heureux pour leurs « frères marocains »

Une situation d’ailleurs pleinement assumée par la diplomatie marocaine, qui a toujours affirmé que sa décision de rétablir les relations diplomatiques avec l’État hébreu ne saurait remettre en cause son attachement à la cause palestinienne. Le 29 novembre 2021, à l’occasion de la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, le roi Mohammed VI déclarait notamment que son pays « mettra à profit sa position et ses relations privilégiées avec toutes les parties et les puissances internationales agissantes ». En somme, faire bouger les lignes de l’intérieur.

Résurgence du soutien à la Palestine

Très structurante dans la vie politique marocaine de la seconde moitié du XXe siècle, la question palestinienne s’était peu à peu retrouvée à l’arrière-plan des préoccupations. Ces dernières années, elle a ressurgi et réinvesti la scène publique dans le royaume, souvent à l’occasion de périodes de tension entre Israéliens et Palestiniens.

Si la normalisation des relations avec Israël a été globalement bien acceptée par l’opinion publique du royaume, cela n’a pas empêché des manifestations hostiles à l’accord, ou plus simplement en soutien aux Palestiniens, de se tenir. Face à ces mouvements, les autorités ont louvoyé entre interdiction et laisser-faire.


À Lire


Maroc – Palestine : Mohammed VI dénonce la politique israélienne dans une lettre à Antonio Guterres

Par son actuel succès dans le Mondial qui se joue au Qatar, la sélection marocaine, dernière équipe africaine et arabe encore dans la compétition, offre un écho important au Maroc pour alimenter ce discours de soutien continu à la Palestine.

Mohammed VI dispose par ailleurs d’un rôle institutionnel important au sein du monde arabe en sa qualité de président du comité Al-Qods, qui finance de nombreux projets de restauration et de sauvegarde des lieux saints musulmans à Jérusalem. Et à l’issue de la victoire du Maroc contre l’Espagne, le président palestinien Mahmoud Abbas a appelé le roi pour le féliciter de la performance des Lions de l’Atlas.

What do you think?

Written by Sonia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

Bruxelles interdit les feux d’artifice pendant les fêtes de fin d'année

Bruxelles interdit les feux d’artifice pendant les fêtes de fin d'année

Le viaduc de Vilvorde en travaux durant deux nuits

Le viaduc de Vilvorde en travaux durant deux nuits