in

à quoi ressemblerait concrètement un délestage cet hiver ?

à quoi ressemblerait concrètement un délestage cet hiver ?


En fin de semaine dernière, le gestionnaire du réseau RTE alertait sur le risque de tension sur le réseau électrique début 2023. En cas d’alerte rouge, le gestionnaire pourra demander à Enedis, en charge de la distribution de l’électricité, de couper l’électricité de manière temporaire pendant les pics de consommation, entre 8 heures et 13 heures et entre 18 heures et 20 heures. L’objectif sera d’éviter le black-out général. À quoi ressemblerait concrètement ce délestage ?

Europe 1 a pu se rendre dans l’agence de conduite régionale de Centre-Val-de-Loire d’Enedis à Orléans, une des 28 agences qui pourra organiser l’opération.

Une coupure qui ne peut être ordonnée que par RTE

Sur une maquette commandée par un tableau de bord, Sébastien Sarrazin, responsable de l’agence, simule un délestage. Cette coupure d’électricité ne pourra être ordonnée que par RTE. « Là, on a un premier départ qui a été coupé, c’est une ligne 20.000 volts. Cette coupure va durer approximativement deux heures », détaille-t-il au micro d’Europe 1. « Quand on aura abouti à ces deux heures, on va réalimenter les clients qui avaient été coupés, et donc aller impacter une autre ligne électrique », explique le responsable.

Enfin, « une fois que tout s’est terminé, on va réalimenter l’ensemble des clients », renseigne Sébastien Sarrazin. Cette solution ne sera enclenchée qu’en ultime recours, notamment après avoir baissé la tension sur le réseau.

Les sites prioritaires préservés des coupures 

L’opération sera alors gérée par un algorithme, qui préservera les sites prioritaires, comme les hôpitaux. « L’algorithme va être capable, de façon équitable pour l’ensemble des particuliers, de choisir les départs qui vont permettre de respecter le délestage qui nous est imposé par RTE. Et s’assurer que si un client a été coupé pendant environ deux heures, il ne le soit pas les deux heures qui vont suivre », précise le responsable de l’agence de conduite régionale de Centre-Val-de-Loire d’Enedis.

Les départements qui pourront être concernés seront indiqués par l’application Ecowatt dès la veille des coupures, dans la soirée, pendant la finalisation de l’opération. « Sur toutes les simulations, en dix à vingt minutes, on est prêt à déclencher pour le lendemain », prévient Sébastien Sarrazin. Le délestage pourra encore être annulé jusqu’au dernier moment.

What do you think?

Written by Ekaterina

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

la France écrase l'Australie et lance idéalement sa compétition

la France écrase l’Australie et lance idéalement sa compétition

Royaume-Uni: la Cour suprême se prononce sur la légalité d'un référendum d'indépendance en Écosse

Royaume-Uni: la Cour suprême se prononce sur la légalité d’un référendum d’indépendance en Écosse