in

Un retard qui dérange | Le Journal de Montréal

Un retard qui dérange | Le Journal de Montréal


Les choses ne se sont pas passées comme prévu mardi puisque John Herdman et Atiba Hutchinson sont arrivés avec une bonne quarantaine de minutes de retard à la conférence de presse prévue au centre des médias.

On pouvait d’ailleurs lire la colère sur le visage tendu du sélectionneur canadien, qui souhaitait que tout fût parfait à la veille de cet affrontement contre la Belgique, le premier match en 36 ans à la Coupe du monde pour l’unifolié.

Herdman est reconnu pour assurer une gestion très serrée de tout ce qui concerne son équipe ; ce retard l’a clairement énervé. Les Canadiens ont apparemment été coincés dans la circulation de Doha. C’est du moins l’explication officielle.

« L’arrivée a été un peu compliquée, mais on s’assure à l’interne que ça ne se reproduise pas », a confirmé Herdman en serrant les dents.

L’entraînenur s’est tranquillement détendu et a fini par retrouver le sourire, surtout quand il a parlé de ce que représentait pour lui cette présence au Qatar.

« C’est un rêve qui se réalise pour moi, les joueurs et le pays. On joue dans une Coupe du monde pour la première fois en 36 ans.

« On imagine les gens à la maison devant leur télé ou les bars pleins pour nous encourager. »

L’Anglais d’origine a d’ailleurs reconnu qu’il a mis du temps à se voir dans cette position.

« Quand je travaillais à l’académie de Sunderland, je n’aurais jamais imaginé être un jour ici. On se pince et ça devient de plus en plus réel à chaque heure qui passe. »

« Une certaine Naïveté »

Les joueurs canadiens ont donc l’impression de rêver éveillés. En théorie, ça devrait être inquiétant, mais ce n’est pas l’opinion de Herdman.

Celui-ci a du même coup vanté la grande qualité de la Belgique, qui occupe le deuxième rang au classement mondial de la FIFA.

« On peut être aveuglé par l’attaque de la Belgique parce qu’il y a beaucoup de qualité. C’est une équipe qui a grandi au fil des six ou sept dernières années.

« Ils [les Belges] vont s’adapter plus vite que nous, mais nous avons une certaine naïveté qui peut jouer en notre faveur parce que tout est nouveau et que nous n’avons pas peur. »

C’est d’ailleurs la marque de commerce de cette formation qui a traversé la qualification de la CONCACAF avec une certaine désinvolture malgré une éthique de travail impeccable. C’est le signe d’une équipe jeune et en confiance.

Du respect

Le sélectionneur belge, Roberto Martinez, a justement remarqué toutes les qualités de la formation canadienne et il en a parlé avec enthousiasme.

« J’ai énormément de respect pour ce qu’a fait le Canada en terminant au sommet de son groupe devant les États-Unis et le Mexique. Ça veut dire que le Canada a une très bonne équipe, c’est une génération très spéciale.

« On dirait une équipe très solide et dynamique qui connaît ses points forts et qui est très rapide. »

L’Espagnol a tracé un parallèle avec le premier match de sa troupe lors de la Coupe du monde de 2018, en Russie, une victoire de 3 à 0 face au Panama dans un affrontement plus compliqué que le pointage l’indique.

« C’était une équipe qui n’avait jamais joué en Coupe du monde, les joueurs du Panama jouaient libérés, ils n’avaient pas peur et pendant 50 minutes, il était difficile de trouver la faille. »

Alphonso Davies y sera

On s’inquiétait de l’état de santé d’Alphonso Davies, blessé à une cuisse, mais tout porte à croire qu’il sera à son poste aujourd’hui même si Herdman a un peu tourné autour du pot.

« Je crois que le positivisme aide toujours les blessures à guérir plus vite.

« Il a été très clair, il veut jouer. Le personnel l’aide. Il a mis l’accélérateur au fond et il y est arrivé.

« Son enthousiasme peut m’influencer, mais il faut toujours suivre l’avis médical parce que la sécurité du joueur est plus importante.

« Il faut se questionner sur les risques, mais il dit qu’il est prêt, il vole sur le terrain et on est dans une position où on peut se dire qu’on pourra mettre notre meilleure équipe sur le terrain. Les nuages noirs sont disparus. »

Eustaquio et Borjan

Cette dernière petite phrase laisse du même coup croire que le milieu de terrain Stephen Eustaquio, qui s’était plaint de raideurs à l’entraînement, sera en poste et que le gardien Milan Borjan, victime de maux de ventre, sera entre les poteaux. 

Un gros test pour tous 

Ce premier match du Canada contre la Belgique ne sera pas de tout repos pour les joueurs à la feuille d’érable.

Après tout, il s’agit d’un duel entre le deuxième mondial et la 41e nation au classement de la FIFA.

Quoiqu’il en soit, John Herdman veut que ses hommes en profitent pour s’imprégner de l’atmosphère et qu’ils acquièrent de l’expérience pour les rencontres suivantes contre la Croatie et le Maroc.

« Je veux que les joueurs en profitent, mais la compétition contre la Belgique sera un gros test pour tout le monde, dont le personnel. On n’a pas grand-chose à perdre, c’est juste une opportunité pour tous. »

Pas de complexes

On peut dire que le Canada a bien fait les choses pour se préparer à cette partie en ayant remporté un match amical contre le Japon la semaine dernière.

Les Canadiens ont défait les Japonais par la marque de 2 à 1, à Dubaï. Le Japon se pointe au 24e rang mondial.

« Peu importe le match contre le Japon, nous croyons en ce que nous pouvons faire parce que nous avons une bonne équipe et de bons joueurs », a insisté le capitaine Atiba Hutchinson.

« Ce n’était qu’une autre étape dans notre préparation et nous savons que nous pouvons jouer contre les meilleures équipes du monde. »

Il avait 3 ans

Hutchinson a beau avoir 39 ans bien sonnés, il n’en avait que 3 la dernière fois que le Canada a participé à la Coupe du monde, au Mexique en 1986.

Ce n’est donc pas là qu’il a commencé à rêver de jouer sur la plus grande scène mondiale.

C’est seulement quelques années plus tard qu’il a eu la piqûre.

« Je pense que j’ai réalisé à quel point la Coupe était grosse en 1994. Je visitais un ami au Brésil et ils [les Brésiliens] avaient gagné. C’est ce qui a créé un grand intérêt chez moi. »



What do you think?

Written by Angela

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

Le nord du Burkina Faso frappé par deux nouvelles attaques meurtrières

Le nord du Burkina Faso frappé par deux nouvelles attaques meurtrières

Les CFF proposeront davantage de trains vers les régions touristiques - rts.ch

Les CFF proposeront davantage de trains vers les régions touristiques – rts.ch