in

En Algérie, très forte hausse du budget de la défense prévue pour 2023

En Algérie, très forte hausse du budget de la défense prévue pour 2023


A Alger, lors du 60e anniversaire de l’indépendance de l’Algérie, le 5 juillet 2022.

L’Algérie, l’une des principales puissances militaires d’Afrique, va allouer en 2023 plus de 22 milliards de dollars à la défense, un budget qui a plus que doublé par rapport à 2022, selon le projet de loi de finances adopté, mardi 22 novembre, par l’Assemblée nationale. La défense va ainsi rester le premier poste budgétaire devant les finances, doté de plus de 21 milliards de dollars.

Les dépenses consacrées à la défense nationale devraient atteindre quelque 3 186 milliards de dinars (plus de 22 milliards de dollars), selon le texte approuvé par les députés de l’Assemblée populaire nationale (APN, chambre basse du Parlement). En 2022, le budget de la défense nationale était de 1 300 milliards de dinars.

Cette hausse sans précédent du budget militaire survient dans un contexte de fortes tensions avec le Maroc, avec lequel Alger a rompu ses relations diplomatiques en août 2021 en raison de profonds désaccords sur le territoire disputé du Sahara occidental et du rapprochement sécuritaire entre Rabat et Israël.

« Recettes exceptionnelles »

Le financement de ce budget a été rendu possible par la hausse des prix des hydrocarbures, dont l’Algérie est un important exportateur. « La hausse des prix des hydrocarbures contribue à renforcer la reprise de l’économie algérienne suite au choc de la pandémie. Les recettes exceptionnelles provenant des hydrocarbures ont atténué les pressions sur les finances publiques et extérieures », a indiqué, lundi, une délégation du Fonds monétaire international (FMI), qui a séjourné du 6 au 21 novembre en Algérie.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés « Un climat de guerre froide s’est installé au Maghreb »

Le projet de loi de finances, qui doit être ensuite soumis à la chambre haute du Parlement (Conseil de la nation), prévoit des dépenses de plus de 99 milliards de dollars et des recettes de 56,8 milliards de dollars, le gouvernement tablant sur un taux de croissance de 4,1 % et une inflation de 5,1 % en 2023. Le budget a été élaboré sur la base d’un prix de référence du baril de pétrole à 60 dollars et un prix du marché à 70 dollars.

Pour ne rien manquer de l’actualité africaine, inscrivez-vous à la newsletter du « Monde Afrique » depuis ce lien. Chaque samedi à 6 heures, retrouvez une semaine d’actualité et de débats traitée par la rédaction du « Monde Afrique ».

Le Monde avec AFP

What do you think?

Written by Sonia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

les attaques russes sur les infrastructures énergétiques sont un « crime contre l’humanité », dénonce Volodymyr Zelensky

les attaques russes sur les infrastructures énergétiques sont un « crime contre l’humanité », dénonce Volodymyr Zelensky

Direction du SPVM: Fady Dagher passe à Montréal

Direction du SPVM: Fady Dagher passe à Montréal