in

L’Hôtel Fleuve Congo, l’antichambre du pouvoir

L’Hôtel Fleuve Congo, l’antichambre du pouvoir


« C’est “the place to be” ! » Confortablement installé dans un fauteuil en cuir du lobby de l’Hôtel Fleuve Congo, à Kinshasa, en République démocratique du Congo (RDC), Al Kitenge insiste sur chaque syllabe et finit sa phrase par un sourire charmeur. Crâne rasé de près, carrure imposante, cet homme d’affaires congolais énumère avec un plaisir évident ses multiples casquettes : ancien champion d’Afrique de karaté, analyste économique et entrepreneur en série. « J’ai créé une vingtaine d’entreprises », assure-t-il.

Ici, il est comme chez lui, il passe les portes vitrées de l’hôtel de luxe plusieurs fois par semaine pour déguster des sushis dans l’un des deux restaurants gastronomiques, assister à des rendez-vous d’affaires ou participer à des colloques dans l’auditorium de l’établissement. Al Kitenge dresse une petite liste de ces rencontres : « Ces derniers jours, j’y ai discuté avec des jeunes gens du Soudan du Sud intéressés par des investissements dans l’immobilier, des Kényans travaillant dans le secteur des infrastructures et une femme d’affaires de Pointe-Noire [en République du Congo] à la recherche d’un emploi dans la logistique en RDC… » Soudain, il s’interrompt et file saluer des hommes en costumes sombres à la réception.

Défilé de grosses cylindrées

Avec ses vingt-deux étages de vitres teintées sorties tout droit des années 1970, l’Hôtel Fleuve Congo a des airs de tour Montparnasse. De l’extérieur, le bâtiment semble bien moins raffiné que son illustre voisin, le Grand Hôtel de Kinshasa, géré par le groupe Pullman, et bien plus décati que le Kin Plaza Arjaan, de la chaîne Rotana, qui s’élève au-dessus d’un centre commercial, un peu plus loin, dans le quartier huppé de la Gombe. Pourtant, avec ses suites pouvant atteindre 80 mètres carrés et sa vue imprenable sur les eaux tumultueuses du fleuve Congo, c’est un bâtiment incontournable de la capitale congolaise, prisé par les politiciens comme par les hommes d’affaires de passage dans ce pays-continent riche en métaux rares.

Une chambre de l’Hôtel Fleuve Congo, le 14 novembre 2022.

Les cravates aux couleurs vives y croisent les survêtements de marque des sportifs et les robes à paillettes des stars du show-business. Sur le parking, nulle trace des petits taxis jaunes à la carrosserie abîmée, si nombreux dans les rues de Kinshasa. C’est un défilé constant de grosses cylindrées. « C’est un lieu culte, un lieu de pouvoir, glisse un autre client régulier. L’Hôtel Fleuve Congo, c’est notre VAvenue ! »

Ce 14 novembre 2022, justement, Uhuru Kenyatta foule d’un pas rapide l’immense tapis bleu de l’entrée. L’ancien président kényan a les traits tirés, les yeux gonflés. Il est à Kinshasa dans le cadre d’une mission délicate : préparer des négociations pour tenter de ramener la paix dans l’est de la RDC, ravagé depuis près de trente ans par des dizaines de groupes armés. Quelques jours plus tôt, un contingent de soldats kényans a atterri au Nord-Kivu (dans l’est du pays), afin d’appuyer les militaires congolais contre l’avancée du Mouvement du 23 mars (M23).

Il vous reste 83.03% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

What do you think?

Written by Sonia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

Aya Nakamura - SMS (Clip Officiel)

Aya Nakamura – SMS (Clip Officiel)

SCH - Autobahn (Clip officiel)

SCH – Autobahn (Clip officiel)