in

Jean-Claude Ayem et Paul Biya, la confiance qui valait des milliards – Jeune Afrique

Jean-Claude Ayem et Paul Biya, la confiance qui valait des milliards – Jeune Afrique


Chaque midi ou presque, l’ancien professeur d’université se plie au même rituel. Jean-Claude Ayem quitte le bureau qu’il occupe dans le bâtiment du secrétariat général de la présidence, à deux pas du palais d’Etoudi, sur la colline du même nom. Passé les barrages de sécurité de la direction de la sécurité présidentielle et de la garde présidentielle, il prend la route de l’hôtel Mont-Fébé. Quelques minutes plus tard, après avoir parcouru le chemin menant à l’établissement et à son golf municipal, le voilà attablé devant son déjeuner, en compagnie d’un ami proche.

Le conseiller technique du président Paul Biya peut parfois y croiser des illustres commis de l’État en activité ou à la retraite, qui ont, eux aussi, conservé leurs habitudes dans ce haut lieu de la politique camerounaise. Certains le saluent, mais peu s’autorisent à l’interrompre. Jean-Claude Ayem aime avoir des déjeuners paisibles avant de reprendre la route d’Etoudi et de replonger dans les grands dossiers économiques du pays. Le rituel est immuable et l’homme incontournable. Le président a même « autorisé » ce presque septuagénaire à passer outre l’âge officiel de la retraite, aujourd’hui fixé à 60 ans.


À Lire


Cameroun : le Mont-Fébé, l’autre colline du pouvoir

What do you think?

Written by Sonia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

Zelensky face au défi des coupures d'électricité

Zelensky face au défi des coupures d’électricité

Un dépanneur poussé à la faillite après trois décennies en affaires

Un dépanneur poussé à la faillite après trois décennies en affaires