in

Vaud: Le psy faisait son beurre sur le dos de son employée

Vaud: Le psy faisait son beurre sur le dos de son employée



Une jeune psychologue a été engagée en 2017 par un cabinet. Elle avait accepté un contrat qui lui était peu favorable: outre du travail sur appel, elle n’était payée que si les patients réglaient la facture, dont elle ne touchait que le 50% après déduction de frais de facturation. Elle s’est d’emblée aperçue que les dix premières minutes des rendez-vous étaient retranchées car elles étaient «consacrées à l’étude du dossier et revenaient au cabinet».

Elle a contesté cette méthode et, bien qu’il ait d’abord réagi avec colère, le patron a ensuite proposé une rectification rétroactive. Mais le même jour, il a aussi soumis à son employée un nouveau contrat, pour acter la chose, avec un nouveau temps d’essai. Ce qu’elle a refusé. Aussitôt, l’employeur a cessé de confier de nouveaux patients à la jeune femme. Et quatre mois après, il l’a licenciée.

La psychologue a actionné les Prud’hommes, réclamant 30’000 francs de manque à gagner sur les derniers mois et d’indemnité de licenciement abusif. Elle a eu gain de cause mais le patron a recouru jusqu’au Tribunal fédéral (TF). Celui-ci a jugé que les motifs avancés par l’employeur pour priver la jeune femme de travail ne tenaient pas la route: elle n’avait prétendument «pas la maturité suffisante» pour sa fonction. Mais dans ce cas, il aurait aussi fallu lui retirer les autres patients, ce qui n’a pas été fait, souligne le TF, qui voit plutôt dans ce procédé une «mesure de rétorsion contre une employée qui tentait de faire valoir ses droits». Le patron a été débouté et il devra verser l’indemnité réclamée par son ancienne salariée.

Ne ratez plus aucune info

Pour rester informé(e) sur vos thématiques préférées et ne rien manquer de l’actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque jour, directement dans votre boîte mail, l’essentiel des infos de la journée.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un milliard $ pour éviter un procès lié au financement terroriste

Un milliard $ pour éviter un procès lié au financement terroriste

L’arrêt de Tihange 3 provoqué par... les ondes d'un gsm

Tihange 3 à l’arrêt pendant 15 jours à cause… d'un gsm