in

TikTok : un projet de loi pour interdire l’application aux États-Unis

TikTok : un projet de loi pour interdire l’application aux États-Unis



La fronde outre-Atlantique continue contre TikTok. Dernière actualité en date, le dépôt d’une proposition de loi visant à “bloquer et interdire” le réseau social chinois. À l’initiative du texte, le sénateur Marco Rubio, principal républicain de la commission sénatoriale du renseignement, rapporte CNN qui relaye l’information.

Un fentanyl numérique”

Dans le détail, la proposition de loi vise à interdire l’ensemble des réseaux sociaux comptant au moins un million d’utilisateurs mensuels et dont le siège est basé dans un pays ennemi des États-Unis ou sous “l’influence substantielle” d’une telle nation. Sont visés directement la Chine, la Russie, l’Iran, la Corée du Nord, Cuba et le Venezuela. Le texte désigne clairement TikTok et sa maison mère, ByteDance, comme susceptibles d’être concernés par le projet de loi.

Dans une déclaration, Marco Rubio relaye les inquiétudes américaines vis-à-vis du réseau social. Les États-Unis craignent depuis plusieurs mois que les données de l’application ne soient consultées ou utilisées par les autorités chinoises. “Le gouvernement fédéral n’a pas encore pris une seule mesure significative pour protéger les utilisateurs américains de la menace de TikTok. Il ne s’agit pas de vidéos créatives, il s’agit d’une application qui collecte chaque jour des données sur des dizaines de millions d’enfants et d’adultes américains”, dénonce le sénateur qui demande, très sérieusement, “d’interdire définitivement TikTok”.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

De son côté, le représentant républicain du Wisconsin, Mike Gallagher, soutient également le texte et ne mâche pas ses mots. Selon lui, “TikTok est un fentanyl numérique qui rend les Américains dépendants, collecte (…) leurs données et censure leurs informations”. Et d’illustrer : “Permettre à l’application de continuer à fonctionner aux États-Unis serait comme permettre à l’URSS de racheter le New York Times, le Washington Post et les principaux réseaux de diffusion pendant la guerre froide.

Une crise profonde

Conservateur, Marco Rubio demande également aux autorités fédérales de stopper les “négociations insignifiantes” avec cette “société fantoche du PCC (Parti communiste chinois, NDLR)”.

Cette nouvelle offensive contre le réseau social est la suite logique des sanctions déjà actées par de nombreux États américains. Plusieurs gouverneurs républicains ont instauré des règles strictes pour interdire l’utilisation et l’installation du réseau social sur les téléphones appartenant aux États.

Cette proposition de loi intervient après les récentes inquiétudes publiques de Chris Wray, directeur du FBI. Un détournement de l’application par Pékin qui pourrait “manipuler le contenu et, s’ils le souhaitent, de l’utiliser pour des opérations d’influence”, expliquait-il. Peu après ces déclarations, le procureur de l’Indiana avait déposé deux plaintes contre TikTok concernant la sécurité des données et les recommandations de l’algorithme.

TikTok dénonce “une interdiction à motivation politique”

TikTok, toujours en négociation avec les États-Unis pour trouver un accord convenable, fustige ces pressions sur le débat national. “Il est troublant de constater que, plutôt que d’encourager l’administration à conclure son examen de la sécurité nationale de TikTok, certains membres du Congrès ont décidé de faire pression pour une interdiction à motivation politique qui ne fera rien pour faire progresser la sécurité nationale des États-Unis”, a réagi Hilary McQuaide, porte-parole de TikTok, dans un communiqué relayé par CNN.

Et d’ajouter : “Nous continuerons à informer les membres du Congrès des plans qui ont été élaborés sous la supervision des principales agences de sécurité nationale de notre pays — plans que nous sommes en train de mettre en œuvre — afin de sécuriser davantage notre plateforme aux États-Unis.”

What do you think?

Written by Sonia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Panasonic, Sennheiser, Philips... les meilleurs bons plans du 16/09/2022

Samsung, Hobot, Soundcore… les meilleurs bons plans du 14/12/2022

Boom Supersonic Overture

Le nouveau Concorde (Boom Supersonic) dévoile son réacteur