in

Sécurité des données : Twitter de nouveau dans le viseur des autorités européennes

Sécurité des données : Twitter de nouveau dans le viseur des autorités européennes



Il ne se passe décidément pas une semaine sans que Twitter se retrouve au milieu d’un scandale. Le réseau social récemment racheté par Elon Musk connaît en ce moment de nombreux problèmes de modération ainsi que des soucis techniques en série. Mais c’est en raison d’un problème plus ancien que le réseau social refait parler de lui en cette période de Noël.

Twitter vs RGPD : round 1

La DPC, le gendarme irlandais de la protection des données personnelles, qui joue le rôle de chef de file de l’UE en matière de respect du RGPD, a en effet ouvert une enquête sur les pratiques du site de microblogging. Au cœur des soupçons, une ancienne faille de sécurité datant de 2021 qui a permis à des hackers malveillants de mettre la main sur des millions de données privées, dont au moins 1,3 million de numéros de téléphone appartenant à des utilisateurs français.

« La DPC a échangé avec Twitter dans le cadre d’une intrusion qui serait à l’origine de la fuite de données personnelles et qui poserait des questions sur la conformité de l’entreprise aux règles du RGPD« , indique l’autorité irlandaise. La DPC n’ayant pas reçu de réponses satisfaisantes de la part de l’entreprise d’Elon Musk, elle a jugé qu' »une ou plusieurs dispositions du RGPD ont pu être, et/ou sont enfreintes en ce qui concerne les données personnelles des utilisateurs de Twitter« . Une justification suffisante pour ouvrir une enquête qui pourrait se solder par une amende salée pour Twitter.

Le réseau social affaibli

L’Union européenne observe Twitter d’un œil méfiant depuis quelques mois maintenant. Avant même le rachat officiel du site par Elon Musk, les déclarations d’un ancien employé sur les pratiques de sécurité très laxistes de l’entreprise avaient déjà fait grincer des dents. Le licenciement du responsable de la protection des données et le grand ménage opéré dans les bureaux de l’entreprise à Bruxelles ont même poussé Thierry Breton à mettre en garde Elon Musk.

Cette enquête pour défaut de sécurisation des données sera donc un test pour le Twitter sauce Musk. Avec des équipes réduites à peu de chagrin et des bureaux européens désertés, la coopération de l’entreprise avec la DPC s’annonce pour le moins compliquée.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

What do you think?

Written by Sonia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Twitter : les données de 400 millions d'utilisateurs dans les mains d'un hacker

Twitter : les données de 400 millions d’utilisateurs dans les mains d’un hacker

Émission spéciale Noël, comparatif d'antivols pour vélo, des poules modifiées génétiquement... La Quotidienne des Nums [27/12/2022]

Émission spéciale Noël, comparatif d’antivols pour vélo, des poules modifiées génétiquement… La Quotidienne des Nums [27/12/2022]