in

Liège est-elle devenue une ville de toxicomanes?

Liège est-elle devenue une ville de toxicomanes?



?appId=21791a8992982cd8da851550a453bd7f&quality=0
La toxicomanie fait l’objet de vifs débats au sein de la majorité et de la minorité liégeoise, avec, en tête, la question de la salle de consommation à moindre risque, qui ne fait plus du tout l’unanimité parmi les élus. Est notamment évoqué le nombre de consommateurs en Cité Ardente qui a explosé depuis la création le la SCMR, en 2018. Une “salle de shoot” qui attire d’ailleurs des toxicomanes venus tout spécialement pour elle, mais qui finissent parfois par consommer dans les rues de Liège, à la vue de tous. Selon Carine Clotuche (Les Engagés) et Diana Nikolic (MR), qui ont interpellé le bourgmestre à ce sujet en septembre dernier, la situation est en train de se dégrader. Mais Liège est-elle réellement devenue une ville de toxicomanes?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A Genève, collégiens et apprentis passent de cancres à bons élèves

A Genève, collégiens et apprentis passent de cancres à bons élèves

Agnès Pannier-Runacher soutient qu’elle n’était pas obligée de déclarer les intérêts de ses enfants, liés à des paradis fiscaux selon une enquête de « Disclose »

Agnès Pannier-Runacher soutient qu’elle n’était pas obligée de déclarer les intérêts de ses enfants, liés à des paradis fiscaux selon une enquête de « Disclose »