in

Le Canadien se fait corriger par les Sabres

Le Canadien se fait corriger par les Sabres


Le Canadien est sorti à plat pour un deuxième match de suite. Cette fois, il n’y a pas eu de remontée. Le CH a encaissé mardi une défaite à sens unique de 7 à 2 contre les Sabres de Buffalo au Centre Bell. 

• À lire aussi: Défaite de 7 à 2 du CH: « C’est une soirée à oublier » –David Savard

• À lire aussi: Le Canadien sans Mike Hoffman

• À lire aussi: L’évolution du capitaine

C’est simple. L’histoire de cette rencontre s’est écrite lors des trois premières minutes. Les Sabres, qui ont mis fin à une séquence de huit revers consécutifs, ont inscrit trois buts rapides. 

Pour une raison qu’on ignore, les joueurs du Canadien avaient les deux pieds dans la même bottine et ils multipliaient les revirements dans leur zone.

Pourtant, l’entraîneur Martin St-Louis avait mis ses joueurs en garde mardi matin. Il faut croire qu’ils n’ont pas bien saisi le message. 

« Ce n’était pas notre match, a souligné St-Louis. Dès le départ. Pourquoi ? Je ne le sais pas vraiment. On regardera des vidéos. 

« Les Sabres jouaient avec urgence. Ils venaient d’en perdre huit et ils étaient désespérés. La seule bonne nouvelle, c’est que nous jouons demain [ce soir face au Blue Jackets à Columbus]. »

Difficile pour Allen

Rasmus Dahlin, J.J. Peterka et Alex Tuch ont profité d’un Jake Allen qui ne semblait pas dans son assiette. Le gardien du Canadien aurait voulu revoir au moins deux de ces trois lancers.  

La suite n’a pas été mieux pour Allen. Il a accordé deux mauvais buts en troisième période. Après un excellent début de saison, c’est plus difficile pour le vétéran depuis quelques matchs.  

Par contre, ses coéquipiers ne l’ont pas aidé devant lui. Ils ont tenté de se remettre dans le match par la suite, mais ils ont manqué de cohésion et de finition, surtout en avantage numérique. 

On s’est demandé pendant quelques minutes si Samuel Montembeault n’allait pas sauter dans la mêlée pour stopper l’hémorragie. 

Toutefois, avec deux matchs en deux soirs, St-Louis a dû oublier le projet. 

Skinner, la bête noire

Jeff Skinner a été la bougie d’allumage des Sabres avec deux buts et trois mentions d’aide.  

Il a toujours un malin plaisir lorsqu’il affronte Montréal depuis le début de sa carrière.


Jeff Skinner a participé au festival offensif des Sabres, déjouant notamment en deuxième période un Jake Allen qui a souvent mal paru, mardi, au Centre Bell.

Photo Martin Chevalier

Jeff Skinner a participé au festival offensif des Sabres, déjouant notamment en deuxième période un Jake Allen qui a souvent mal paru, mardi, au Centre Bell.

Skinner a ajouté l’insulte à l’injure en troisième période avec un boulet de canon qui a battu Allen du côté rapproché. Il en a profité pour narguer le gardien du Canadien qui n’a pas apprécié du tout. 

Ses compagnons de trio, Tage Thompson et Tuch, ont également connu une bonne soirée de travail. Ils ont amassé quatre et trois points respectivement. Au total, la première unité des visiteurs a récolté 12 points. 

Pendant ce temps, Cole Caufield et Sean Monahan ont assuré la faible réplique du CH, qui voudra rapidement oublier cette mauvaise prestation. 

De la frustration

À plusieurs reprises, les joueurs du Canadien ont fait montre d’une certaine frustration. Une attitude qu’on n’a pas vue souvent de leur part depuis le début de la saison. 

Jake Evans et Kaiden Guhle, qui sont habituellement tranquilles, ont eu maille à partir avec des joueurs des Sabres. Après une mise en échec en plein centre de la patinoire, Guhle a reçu de la visite de quelques adversaires. 

On a senti qu’ils voulaient se faire justice eux-mêmes. Pas la meilleure philosophie lorsque ton équipe joue du hockey de rattrapage. 

Fait à noter, ces scènes sont survenues alors que le défenseur Arber Xhekaj avait été retiré de la formation pour faire de la place à Jordan Harris et à Chris Wideman. 

Par chance, les Sabres ont évité de prendre des libertés sur les joueurs du Canadien. 

+

Jeff Skinner

Lattaquant des Sabres samuse comme un petit fou contre le Canadien Il a enregistré son septième match de plus dun point en carrière contre la formation montréalaise

Mike Matheson

Le défenseur montréalais na pas connu son meilleur match Il a terminé la rencontre avec un différentiel de -3 Il a cafouillé avec la rondelle toute la soirée

Première période

1-Buf: Rasmus Dahlin (8) (Thompson, Skinner)0:35
2-Buf: JJ Peterka (4) (Cozens, Quinn)0:52
3-Buf: Alex Tuch (10) (Dahlin, Skinner)AN-2:13
4-Mon: Cole Caufield (12) (Guhle, Savard)2:57

Punitions: Pezzetta (Mon) 1:42, Wideman (Mon) (maj) 1:42, Jost (Buf) (maj) 1:42, Samuelsson (Buf) 3:28, Thompson (Buf) 8:18, Lyubushkin (Buf) 13:53

Deuxième période

5-Buf: Jeff Skinner (6) (Thompson, Tuch)11:21
6-Mon: Sean Monahan (4) (Dadonov, Wideman)13:57

Punitions: Dahlin (Buf) 5:38, Guhle (Mon) 9:08, Peterka (Buf) 9:08, Guhle (Mon) 9:08, Evans (Mon) 14:33, Skinner (Buf) 14:33, Dahlin (Buf) 15:17

Troisième période

7-Buf: Henri Jokiharju (1) (Tuch, Thompson)3:48
8-Buf: Tage Thompson (13) (Skinner, Hinostroza)6:39
9-Buf: Jeff Skinner (7) (Cozens, Dahlin)AN-14:26

Punitions: Edmundson (Mon) 1:14, Lyubushkin (Buf) 9:36, Slafkovsky (Mon) 13:24

Tirs au but

Buffalo 9 – 14 – 15 – 38Montréal 15 – 8 – 8 – 31

Gardiens:

Buf: Craig Anderson (G, 4-3-0)Mon: Jake Allen (P, 6-7-0)

Avantages numériques:

Buf: 2 en 4, Mon: 0 en 6

Arbitres:

Cody Beach, Justin St-Pierre

Juges de lignes:

Travis Toomey, Jonathan Deschamps

ASSISTANCE:

20 984

 

Ce qu’on a remarqué… 

Power, un joyau à développer

Owen Power aura besoin de temps

Les Sabres ont un beau joyau entre les mains avec le défenseur Owen Power. À l’instar de Juraj Slafkovsky avec le Canadien, il aura besoin de temps pour atteindre son plein potentiel. Sur la même séquence, il est capable de réaliser une superbe passe avant de commettre un revirement dans son territoire. 

Un bel effort de Slafkovsky

On avait hâte de voir Juraj Slafkovsky dans un rôle plus offensif. Même s’il n’a pas obtenu de point, il a démontré quelques bons flashs. L’effort est au rendez-vous dans son cas. Il doit seulement être patient et les points vont venir. 

De la belle visite

L’ancien entraîneur du Canadien Claude Julien était de passage au Centre Bell pour le match Canadien-Sabres. Il faisait partie du groupe de recruteurs. Celui qui est maintenant recruteur professionnel pour les Blues de St. Louis a reçu un bel accueil de la part du département des communications du Tricolore. 

Un combat de poids plumes

On peut se demander quelle mouche a piqué Chris Wideman en première période. Alors que le Canadien tirait de l’arrière 2-0, le défenseur a engagé le combat avec Tyson Jost, le nouveau venu des Sabres. Ce fut davantage un combat de lutte. Ce défoulement du vétéran n’a pas donné l’effet escompté alors que les Sabres ont ajouté à leur avance quelques secondes plus tard. 



What do you think?

Written by Angela

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

clap de fin pour Isabel dos Santos au sein d’Unitel – Jeune Afrique

Isabel dos Santos sous le coup d’un mandat d’arrêt international – Jeune Afrique

Les candidates du PS pour le Conseil fédéral face au public à Lausanne - rts.ch

Les candidates du PS pour le Conseil fédéral face au public à Lausanne – rts.ch