in

La mue de Twitter se poursuit : les publicités politiques sont de retour

La mue de Twitter se poursuit : les publicités politiques sont de retour


Twitter modifie son règlement intérieur, une nouvelle fois.

Twitter modifie son règlement intérieur, une nouvelle fois.

© SOPA Images / Getty Images

Twitter vient d’annoncer le retour des publicités politiques. Il sera bientôt possible de diffuser des campagnes publicitaires engagées sur le réseau social nouvellement acquis par Elon Musk. L’équipe Sécurité et protection de Twitter a annoncé la nouvelle ce mardi 3 janvier. Cette pratique avait été bannie en 2019 par Jack Dorsey, jadis PDG.

« Faciliter la conversation autour de sujets importants« 

« Aujourd’hui, nous assouplissons notre politique publicitaire pour les publicités basées sur une cause aux États-Unis. Nous prévoyons également d’étendre la publicité politique que nous autorisons dans les semaines à venir. Comme pour tous les changements de politique, nous veillerons d’abord à ce que notre approche de l’examen et de l’approbation du contenu protège les personnes sur Twitter. Nous partagerons plus de détails au fur et à mesure de l’avancement de ce travail« , a annoncé le compte Twitter Safety ce mardi.

Les nouvelles règles en la matière seront indexées sur celles déjà en vigueur dans le domaine des médias traditionnels (comme la télévision).

Cette décision a pour but de générer des conversations plus engageantes sur certains sujets majeurs auprès du grand public. « Nous pensons que la publicité basée sur une cause peut faciliter la conversation publique autour de sujets importants », explique ainsi l’équipe Safety.

Cette décision est pleinement en accord avec la ligne de conduite promue par Elon Musk ces derniers mois, l’homme d’affaires souhaitant en effet instaurer une liberté d’expression totale sur sa plateforme.

Vision discordante de Jack Dorsey

L’interdiction des publicités à caractère politique sur Twitter avait été actée en 2019 par Jack Dorsey, alors patron du réseau social. Une décision prise dans un contexte particulier de propagation de fausses informations à moins d’un an de la présidentielle américaine, et peu après la révélation du scandale de Cambridge Analytica. Pour Jack Dorsey, la publicité politique ne relève absolument pas de la liberté d’expression. « On parle ici de payer pour se faire entendre« , rappelait-il.

« Si la publicité sur Internet est incroyablement puissante et très efficace pour les annonceurs commerciaux, ce pouvoir comporte des risques importants pour la politique, où il peut être utilisé pour influencer les votes et affecter la vie de millions de personnes. Payer pour augmenter la portée d’un discours politique comporte des ramifications importantes que l’infrastructure démocratique actuelle n’est peut-être pas prête à gérer« , rappelait encore l’ancien CEO de l’oiseau bleu dans un thread.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous



What do you think?

Written by Sonia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Épisode d'émission : CES 2023, grille-pain, SVoD... La Quotidienne des Nums [04/01/2023]

Épisode d'émission : CES 2023, grille-pain, SVoD… La Quotidienne des Nums [04/01/2023]

Bons plans – Les sept promos à ne pas rater ce mercredi 4 janvier

Bons plans – Les sept promos à ne pas rater ce mercredi 4 janvier