La Chine en colère contre l’OMS, contaminations en hausse en France... le point sur le coronavirus

6 days ago 14

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: le point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

La situation en France

Les cas de contamination au Covid-19 continuent d'augmenter, selon les chiffres publiés mercredi, mais le nombre de patients à l'hôpital, y compris dans les services de soins critiques, est pour le moment en baisse. 21.539 personnes ont été testées positives au Covid-19 ces dernières 24 heures, contre 18.000 la veille et près de 9.000 il y a une semaine. C'est la première fois depuis le début mai que le seuil de 20.000 contaminations par jour est dépassé.

Le taux de positivité (pourcentage de personnes testées positives parmi toutes les personnes testées) poursuit sa progression, à 2,7% (sur les 7 derniers jours consolidé à J-3), contre 2,6% mardi et 1,3% le mercredi précédent. Si la propagation du virus augmente, en raison de la très forte contagiosité du variant Delta, cela ne se ressent pas sur les données sanitaires, du moins pour le moment. Au total, 6.869 patients atteints du Covid-19 sont hospitalisés en France, selon les chiffres de Santé publique France mercredi, contre 6.912 mardi et 7.047 il y a sept jours. 281 personnes ont été admises à l'hôpital ces dernières 24 heures.

Dans les services de soins critiques - qui reçoivent les cas les plus graves -, on comptait 859 malades, dont 64 admis ces dernières 24 heures. Ils étaient 876 mardi et 931 mercredi 14 juillet. La maladie a tué 22 personnes en 24 heures (contre 33 mardi), portant le total des décès à 111.576 depuis le début de l'épidémie. Côté vaccination, sur laquelle comptent médecins et pouvoirs publics pour éviter trop de pression de cette "quatrième vague" sur les services hospitaliers, 38.586.991 personnes, soit 57,2% de la population, ont reçu au moins une injection et 31.805.058 sont totalement vaccinées, soit 47,2% de la population, selon les derniers chiffres officiels mercredi.

Origines du Covid: la Chine dénonce "l'arrogance" de l'OMS

La Chine a rejeté jeudi la proposition de l'OMS de poursuivre l'enquête sur l'origine de la pandémie dans le pays asiatique, où les premiers malades au monde du Covid ont été identifiés fin 2019. Le chef de l'Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a demandé la semaine dernière un audit des laboratoires dans les régions où les premiers cas de coronavirus ont été identifiés -- une référence à la ville chinoise de Wuhan, un temps à l'épicentre de l'épidémie.

Jeudi, le vice-ministre chinois de la Santé, Zeng Yixin, s'est dit "extrêmement surpris" par cette proposition. C'est un "manque de respect pour le bon sens et une arrogance envers la science", a estimé M. Zeng en conférence de presse. La Chine a révélé le 31 décembre 2019 à l'OMS l'existence d'un foyer de cas de pneumonie à Wuhan.

Mais Pékin a toujours farouchement combattu la théorie selon laquelle le Covid-19 aurait pu s'échapper d'un de ses laboratoires, en particulier de ceux de l'Institut de virologie de Wuhan. Longtemps balayée d'un revers de la main par la plupart des experts, cette théorie portée aux Etats-Unis par l'ex-administration Trump (2017-2021) revient néanmoins en force ces derniers mois dans le débat américain.

Pour sa part, l'un des responsables de l'Institut de virologie de Wuhan, Yuan Zhiming, a assuré jeudi que son établissement n'avait fait l'objet d'"aucune fuite" ou d'"accident". Les autorités chinoises et les médias du pays pointent en revanche régulièrement du doigt le laboratoire de Fort Detrick aux Etats-Unis, comme étant à l'origine du Covid-19. Situé près de Washington, ce laboratoire est au coeur de la recherche américaine contre le bioterrorisme. Selon le Global Times, quotidien au ton résolument nationaliste, 5 millions d'internautes chinois ont signé une pétition pour l'ouverture d'une enquête sur Fort Detrick.

Le bilan dans le monde

La pandémie a fait au moins 4.119.920 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mercredi en milieu de journée.

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché avec 609.837 décès, suivis du Brésil (545.604 morts), de l'Inde (418.480), du Mexique (236.810) et du Pérou (195.332).

L'OMS estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui qui est officiellement établi.

Toute reproduction interdite
Read Entire Article