in

il s’est enrichi du krach boursier de 2022 et témoigne

wall street investissement bourse


À chaque crise, chaque krach, chaque bulle spéculative ou enrayement total de la machine financière, ils répondent présents. Les outsiders. Les devins, qui nagent à contre-courant et alertent des prochaines bascules. Ceux qui font des paris prémonitoires. Alors que les marchés financiers entrent en 2023 avec la même ligne directrice que celle de 2022, un fonds spéculatif du nom de Contrarian Macro Fund a fait le nouveau casse du siècle.

Face à l’effondrement des marchés financiers, ses rendements ont atteint 163 %. Un bilan annuel qui a alerté Bloomberg et mis sur le devant de la scène Neal Berger, le fondateur du fonds Eagle’s View Management. C’est lui qui, l’année dernière, décidait de créer un autre hedge fund en parallèle, pour se concentrer sur les mouvements baissiers qu’il voyait arriver de plein nez. Dans un premier temps, c’est avec ses propres fonds qu’il a joué. Puis, il a commencé à accepter de l’argent provenant de l’extérieur.

Résultat, le fonds Contrarian Macro Fund gère aujourd’hui plus de 200 millions de dollars. Il a été intégré à Eagle’s View, qui gère pour sa part 700 millions de dollars. Pour faire leur succès, ils ont évidemment parié à la baisse. Sur de nombreuses actions et obligations les plus sujettes à ce qu’il présageait : bien plus qu’un élément transitoire, en sortie de confinement, comme le pensaient les politiques et les banques centrales notamment. L’effondrement des valeurs technologiques, notamment, a eu lieu et des entreprises comme Apple ont perdu plus de 1000 milliards de dollars de capitalisation.

bourse new york wall street

© Presse-citron

Les signes qui lui ont mis la puce à l’oreille

“Les 19000 milliards de dollars de dette souveraine se négociant à des rendements négatifs, le boom des SPAC, le boom de la cryptographie, les valorisations du capital-investissement et les valorisations grâce au capital-investissement, sont toutes des bandes du même zèbre”, commentait l’investisseur Neal Berger à Bloomberg. Selon lui, l’ensemble du marché avait été déformé par des années de relance monétaire où les taux d’intérêt et l’hélicoptère monétaire ont conduit à des spéculations massives. Il n’y a qu’à voir Tesla, qui vient aujourd’hui de se faire dépasser par LVMH ou encore Nvidia au classement des plus grosses valorisations, et qui perd près de 70 % sur un an.

Dans son témoignage, l’Américain pointait du doigt les autres fonds et investisseurs, continuant de creuser leurs pertes à parier à la hausse en distinguant des signes d’optimisme. “Vous avez vos variations, vos rallyes du jour, d’un mois à l’autre. Mais dans l’ensemble, tout s’effondre”, mettait-il en garde. Il reconnaissait toutefois avoir, avec son fonds, des couvertures en cas de mouvements haussiers sur les marchés, que ce soit en Europe ou aux États-Unis. “La douleur n’est pas encore terminée”, ajoutait-il alors qu’il compte avec son hedge fund “maintenir ses paris à la baisse pendant encore des années”.

Depuis la crise des subprimes en 2007, il est devenu monnaie courante de faire référence au livre et au film The Big Short (“Le Casse du Siècle” en français), pour parler des récits des investisseurs qui parient contre le marché. Ceux qui avaient parié contre les taux d’emprunts à Wall Street, comme le devenu célèbre Michael Burry, avait gagné plus de 800 millions de dollars. Son nom était revenu sur le devant de la scène avec GameStop, alors qu’une position à la baisse à la suite de l’affaire WallStreetBets lui avait permis d’empocher 270 millions de dollars.

What do you think?

Written by Sonia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

Indiana Jones 5, Dune 2, Oppenheimer... Les dix films les plus attendus en 2023

Indiana Jones 5, Dune 2, Oppenheimer… Les dix films les plus attendus en 2023

ChatGPT banni des ordinateurs et du réseau des écoles de New York

ChatGPT banni des ordinateurs et du réseau des écoles de New York