in

Genève peut mieux faire en matière d’économie d’énergie

Genève peut mieux faire en matière d'économie d'énergie


Publié

Crise énergétiqueEconomie d’énergie, Genève peut mieux faire 

Les mesures de lutte contre la pénurie ont permis de réduire la consommation de gaz de 9% et de 2% celle de l’électricité. Des résultats loin d’atteindre les objectifs fixés par la Confédération. 

AFP

Au bout du lac, la consommation d’énergie a baissé, mais pas suffisamment. C’est le constat du Conseil d’Etat à la lecture des résultats produits par l’Université de Genève (Unige). Mandatée pour mesurer les économies d’énergie volontaires du canton, l’Unige a rendu sa première analyse.

En comparant les données de consommation de gaz et d’électricité du 1er octobre au 27 novembre 2022 avec celles de l’an dernier, les experts ont observé une baisse de la consommation de 39% de gaz sur cette période. Toutefois,  seuls 9%  sont dus aux mesures prises pour lutter contre le risque de pénurie. Les 30% restants sont la conséquence de la météo clémente du début de l’automne. Avec l’arrivée du froid ces dernières semaines, les économies de gaz ont été plus importantes (entre -7% et-15%).

3% d’économie d’électricité

En matière d’électricité, la baisse constatée est de 5%  en octobre, dont 3% dus aux économies d’énergie et 2% à l’effet météo. Un bilan très mitigé, comme le relève le gouvernement. «Ces données montrent que les efforts en matière d’économie de gaz et d’électricité paient, mais restent insuffisants eu égard aux objectifs de la Confédération (qui prévoit une réduction de 15% de la consommation d’énergie, ndlr).»

(comm/lhu)



What do you think?

Written by Sebastien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

France : chez les Aigles de Carthage, les joueurs « locaux » perdent du terrain au profit des binationaux

France : chez les Aigles de Carthage, les joueurs « locaux » perdent du terrain au profit des binationaux

5.200 catholiques belges ont demandé à ne plus être baptisés en 2021

5.200 catholiques belges ont demandé à ne plus être baptisés en 2021