in

Fin du partage de compte Netflix : ce qui pourrait changer en 2023

Fin du partage de compte Netflix : ce qui pourrait changer en 2023



Netflix mettra-t-il fin au partage de compte en 2023 ? Tous les indicateurs penchent pour une décision en ce sens. Le géant américain du streaming va prochainement imposer des limitations afin de restreindre l’utilisation d’un compte au sein d’un même foyer, selon des informations du Wall Street Journal.

100 millions de fraudeurs

100 millions d’internautes utiliseraient Netflix sans payer le service, selon les dernières estimations de la société. Après la perte d’une partie de ses abonnés, la plateforme américaine va passer à la vitesse supérieure. Le lancement d’une première offre “publicité” à prix discount a notamment pour but d’amener une partie des utilisateurs à s’abonner à la plateforme plutôt que d’emprunter le profil d’une connaissance.

À terme, le but est de pouvoir limiter l’utilisation d’un compte au sein d’un même foyer. “Ne vous méprenez pas, je ne pense pas que les consommateurs vont adorer ce service dès le départ”, a déclaré Ted Sarandos, co-PDG de Netflix, aux investisseurs début décembre.

Cette année, Netflix a fait savoir à ses utilisateurs qu’ils n’étaient plus autorisés à partager leur compte à des membres extérieurs de leur domicile. “Les personnes qui ne vivent pas dans votre foyer devront utiliser leur propre compte pour regarder Netflix. Il est facile de s’abonner à Netflix et de nombreuses offres sont proposées. Comme toujours, l’abonné peut changer d’offre ou annuler son abonnement à tout moment”, stipulent notamment les pages d’aide de l’entreprise.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

Vers un supplément de quelques euros ?

Pour faire respecter les règles du partage de compte en 2023, l’entreprise américaine pourrait employer plusieurs méthodes. En Amérique latine, région du globe où le partage de mot de passe est particulièrement répandu, l’entreprise a testé une facturation additionnelle mensuelle. Pour partager leurs comptes avec un maximum de deux personnes extérieures au foyer, Netflix demande un supplément de trois dollars par mois.

Afin d’éviter l’utilisation extérieure d’un compte, le service de streaming demande de saisir un code préalablement reçu par le propriétaire du compte. Un pop-up qui pourrait être assez dissuasif. “Cette vérification nous permet de confirmer que l’appareil qui utilise le compte est bien autorisé à le faire”, précise déjà en France Netflix. L’occupant illégitime d’un compte pourrait alors souscrire un abonnement ou demander au prioritaire de payer le supplément pour accéder aux contenus.

Adresse IP et identifiant de l’appareil

Afin d’identifier les utilisations frauduleuses d’un compte, Netflix se base sur trois indices : l’adresse IP de la connexion Internet utilisée pour se connecter au compte, l’identifiant unique de l’appareil et enfin l’activité du compte. En Amérique latine, la procédure ne séduit pas, mais force est de constater que de nombreux utilisateurs choisissent de payer pour le partage, selon des sources internes relayées par le Wall Street Journal.

L’arrivée des premières restrictions de partage est prévue pour le début de l’année outre-Atlantique. Si les premiers retours de terrain sont bons, l’Europe pourrait suivre dans la foulée. Aux États-Unis et au Canada, la mesure pourrait permettre de dégager 721 millions de dollars de revenus supplémentaires, selon les estimations de Cowen Inc. Une manne financière non négligeable pour l’entreprise. Depuis le début de l’année, l’action Netflix est en baisse de plus de 50 %.

What do you think?

Written by Sonia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Carte Metal Revolut caracteristiques

Il y a quelque chose d’embarrassant avec les comptes de Revolut

Twitter : les données de 400 millions d'utilisateurs dans les mains d'un hacker

Twitter : les données de 400 millions d’utilisateurs dans les mains d’un hacker