in

En Allemagne, des chercheurs alertent sur la possibilité de piratage des feux de signalisation

En Allemagne, des chercheurs alertent sur la possibilité de piratage des feux de signalisation



Est-il possible de manipuler la circulation dans les villes avec quelques outils et connaissances informatiques ? Un récent piratage d’une application de taxi à Moscou a déjà fait pencher la réponse vers l’affirmatif. En Allemagne, des chercheurs alertent sur l’obsolescence de certains protocoles utilisés dans les feux de signalisation.

Une technique de piratage assez simple

Ces experts ont ainsi démontré qu’il était possible de faire passer certains feux du rouge au vert à la hâte, ou à l’inverse plus lentement, d’une simple manipulation rapide sur un ordinateur. Le procédé de piratage ne nécessiterait donc qu’un ordinateur portable, une radio et une simple antenne.

Pour prouver leurs dires, deux informaticiens ont donné rendez-vous à plusieurs journalistes à un carrefour très fréquenté du nord de Hanovre. Installés dans une voiture, ils ont ainsi pu dompter le timing de passage au vert des feux de signalisation à leur guise durant le temps de la démonstration. Le système est suffisamment sécurisé pour ne pas permettre, par exemple, de faire passer tous les feux au vert en même temps. Il pourrait toutefois être suffisamment manipulable pour créer des embouteillages monstres ou augmenter la probabilité d’accidents.

L’objectif des chercheurs est de démontrer la potentielle dangerosité de ce type d’installation devenue obsolète. Les experts affirment n’avoir aucune autre intention que de les pointer du doigt, mais ont souhaité rester anonymes pour ne pas s’exposer à des sanctions pénales. Ils comptent sur la presse pour relayer leur découverte.

Un système désuet à l’heure du numérique

En réalité, cette faille s’appuie sur un système censé, à l’inverse, fluidifier le trafic. Les informaticiens à l’origine de cette annonce utilisent le même signal radio analogique que celui utilisé sur les bus et les tramways, et qui permet de hâter le passage d’un feu au vert lorsque ces véhicules approchent. Cette technologie datant des années 80, le signal n’est évidemment pas chiffré.

Les médias ont également demandé à 13 grandes villes du nord de l’Allemagne si elles utilisent une technologie similaire pour contrôler les feux de circulation et donner la priorité aux bus et aux trains. Résultat : presque toutes utilisent l’ancienne technologie radio analogique et admettent qu’elle peut présenter un risque. En tout, près de 80 villes allemandes utilisent encore des signaux analogiques.

Heureusement, d’ici 2028, les villes allemandes doivent légalement faire basculer leurs feux sur un signal radio numérique. Un signal chiffré et par conséquent plus sûr, cette fois.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

What do you think?

Written by Sonia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Banque de France

Le taux du livret A va “sensiblement” augmenter

Un poste de PDG à pourvoir chez Twitter, Elon Musk reste dans l'ombre

Un poste de PDG à pourvoir chez Twitter, Elon Musk reste dans l’ombre